"Le Pays lointain (un arrangement)" mis en scène par Christophe Rauck
"Le Pays lointain (un arrangement)" mis en scène par Christophe Rauck - Simon Gosselin
"Le Pays lointain (un arrangement)" mis en scène par Christophe Rauck - Simon Gosselin
"Le Pays lointain (un arrangement)" mis en scène par Christophe Rauck - Simon Gosselin
Publicité

Avignon, cinquième et dernier acte. Portraits de familles dans la première partie avec Christophe Rauck et Ahmed El Attar qui pénètrent les foyers pour en révéler les secrets ; puis portrait du chorégraphe Emanuel Gat qui, après avoir convoqué le feu du Soleil, invoque les histoires d'eau.

Avec
  • Emanuel Gat Danseur et chorégraphe
  • Christophe Rauck Comédien et metteur en scène, directeur du Théâtre des Amandiers
  • Ahmed El Attar Auteur et metteur en scène

PREMIÈRE PARTIE : Secrets de familles

"Je ne pense pas que l'art ou le théâtre changent le monde. C'est l'homme qui change le monde. L'art est un catalyseur, un outil." (Christophe Rauck)

Le roman familial est-il un roman dramatique ? La famille, tout comme le théâtre, met en scène des acteurs toujours en quête de place, qui tentent d’échapper aux rôles qui leur sont imposés. C’est ce que nous rappellent Le Pays Lointain (un arrangement) et Mama à l’affiche du festival d’Avignon. Deux pièces qui font surgir l’intimité du linge sale, la violence des non-dits et l’omniprésence des cadavres à peine dissimulés. Épicentre de l’imaginaire individuel et collectif, la famille devient au théâtre à la fois structure et procédé narratif. La scène de conflits insurmontables, qui persistent au-delà de la mort, et se transmettent. Un ressassement infini dont la seule issue - répétition après répétition - est de devenir spectacle.

Publicité

"Les femmes dans ma pièce sont prisonnières des structures de pouvoir dans la société égyptienne et des rapports de classes. La spectacle parle de plusieurs cercles de domination imbriqués." (Ahmed El Attar)

Une vie, une oeuvre
59 min

Le Pays lointain (un arrangement) est à voir au Théâtre Benoît-XII (Avignon) du 20 au 23 juillet 2018, et Mama au gymnase du lycée Aubanel (Avignon) du 18 au 23 juillet 2018.

___________________________________________

DEUXIÈME PARTIE : Portrait d'Emanuel Gat

Emanuel Gat (en rouge, au centre), au Festival d'Avignon 2018 pour "Story Water"
Emanuel Gat (en rouge, au centre), au Festival d'Avignon 2018 pour "Story Water"
© AFP - Franck Pennant

Après Sunny et Works, voilà désormais que le chorégraphe Emanuel Gat fait danser la cour d’honneur du Palais des Papes, aux côtés de l’Ensemble Modern : Story Water, l’histoire d’un poème qui prend vie...

"Danser c'est avoir la liberté d'être. Le regard, les expressions ne sont pas chorégraphiés mais font partie de la danse." (Emanuel Gat)

Les Chemins de la philosophie
59 min

Story Water est présenté du 19 au 23 juillet 2018 dans la Cour d'honneur du Palais des Papes (Avignon).

___________________________________________

Références sonores : 

  • Jun Miyake, "Lillies of the Valley", extrait de l'album Pina, 2011 (générique)
  • Extrait de Mama d'Ahmed El Attar, Festival d'Avignon, 2018
  • Extrait de Le Pays lointain (un arrangement) mis en scène par Christophe Rauck, Festival d'Avignon, 2018
  • Aquaserge, "Si tu t'en vas (Léo Ferré)", extrait de l'album C'est extra, 2018
  • Pierre Boulez, musicien et compositeur dans Comment l’entendez-vous, le 29 août 2004 sur France Musique
  • Extrait de la musique du spectacle Story Water d'Emanuel Gat, composée par Pierre Boulez et Rebecca Saunders
  • Maurice Béjart, danseur et chorégraphe, dans Radioscopie, le 25 juin 1974 sur France Inter 
La Grande table d'été
1h 05

L'équipe