France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Emission **en direct et en public, ** dans la Cour de la Faculté des sciences de l'Université d'Avignon : et c'est surtout du "corps dansé et dansant" dont il est question aujourd'hui, avec :

- Robyn Orlin , chorégraphe sud-africaine, et **Mohamed Abdoulaye Kane, ** un des danseurs sénégalais de la Compagnie Jant-Bi de Germaine Acogny à Dakar, à propos de At the same time ...we were pointing a finger at you.. (Gymnase du Lycée Aubanel du 13 au 18 juillet à 18h). Pour ce spectacle, Robyn Orlin a fait le choix de travailler avec des artistes d'autres Pays d'Afrique (le Sénégal) et uniquement des hommes..et elle fait le constat qu'il n'y a aucune similitude entre ces 2 cultures si différentes. L'Aparteid est encore proche dans les esprits en Afrique du Sud, alors qu'au contraire, les Sénégalais ont un esprit communautaire très affirmé et fort. Ils sont toutefois très pudiques : au Sénégal, le corps ne s'exhibe jamais, sauf pour les cérémonies initiatiques, comme c'est le cas dans ce spectacle, où le grand jeu est de chasser les mauvais esprits avec ses "Tongs" !

Publicité
Lola Lafon et marie-Agnès Gillot, avec Olivia Gesbert
Lola Lafon et marie-Agnès Gillot, avec Olivia Gesbert
© Radio France - G. Méric
  • **Marie-Agnès Gillot, ** **danseuse étoile à l'Opéra de Paris et chorégraphe, ** et Lola Lafon, écrivain à propos de Irrévérences dans le Jardin de la Vierge au Lycée St Joseph , spectacle de "Sujet à vif " (du 18 au 24 juillet à 18 h)...Je commence à comprendre que je suis exilée de mon sexe. Exilée volontaire. En lutte armée, en résistance. Contre celle que j'aurais dû être.. . En fait Marie-Agnès Gillot explique qu'elle reproduit sur la scène du "Jardin de la Vierge" à Avignon, ce qu'elle fait au quotidien toute l'année : la rigueur des répétitions à la Barre, transpiration, exiger du corps qu'il parvienne à une perfection qu'on atteind jamais réellement, même avec beaucoup d'efforts physiques. Lola lafon et Marie-Agnès Gillot sont "joyeusement irrécupérables" , ensemble, en se donnant la main sur scène..

Sans oublier le programme des chroniques :

Seb Martel, Jil Caplan et Philippe Calvario en "live"
Seb Martel, Jil Caplan et Philippe Calvario en "live"
© Radio France - G. Méric

- Le Live du festival Off : Jil Caplan (voix et guitare) & Seb Martel (musicien et voix guitare)et Philippe Calvario à propos de Sur la *route * - Spectacle sur la Beat Generation * (du 8 au 20 juillet à 21 h 45 au Théâtre de la Condition des soies) à partir de* textes de Carver, Allen Ginsberg, Bukowski, Burroughs, Kerouac, Henry Miller et Céline.**

  • «Le Journal d’un Festival» de Joelle Gayot : Philippe Calvario dans le OFF pour Les visages et les corps de Patrice Chéreau (5 au 27 juillet à 16h 35 à la Condition des soies)

Ces deux spectacles sont mis en scène par Philippe Calvario.

- «Toute première vue » d'Aude Lavigne : Philippe Ramette ,artiste plasticien français.