Une moissonneuse soulève la poussière en traversant un champ de blé lors d'une récolte en été (vallée de la Loire, France). ©Getty - Enrique Díaz / 7cero
Une moissonneuse soulève la poussière en traversant un champ de blé lors d'une récolte en été (vallée de la Loire, France). ©Getty - Enrique Díaz / 7cero
Une moissonneuse soulève la poussière en traversant un champ de blé lors d'une récolte en été (vallée de la Loire, France). ©Getty - Enrique Díaz / 7cero
Publicité
Résumé

A l'occasion du salon de l'Agriculture, nous accueillons la journaliste et écrivaine Lucile Leclair, auteure de l’ouvrage "Hold Up sur la terre" (Seuil, février 2022), et Cédric Letourneur, Secrétaire National du Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne.

avec :

Lucile Leclair (Diplômée de Sciences Po, spécialiste des néo-paysans).

En savoir plus

Lucile Leclair et Cédric Letourneur viennent aujourd'hui au Salon de l'Agriculture nous parler d'un phénomène encore méconnu : celui de l'accaparement des terres par les grandes entreprises, et de la difficulté qui en résulte pour les jeunes d'accéder aux terres agricoles.

C'est ce que nous montre Lucile Leclair, journaliste et spécialiste des questions agricoles, dans son essai Hold Up sur la terre. Celle-ci part du constat suivant : un tiers des exploitations agricoles en France voient leurs exploitants partir à la retraite d'ici  à 2030, et ces surfaces sont menacées d'artificialisation. "L’équivalent d’un terrain de foot de terres agricoles disparaît toutes les sept minutes en France. Sur les 26 millions de terres agricoles, on ne sait pas quel pourcentage est détenu par ces groupes. C’est tout le sens de mon enquête : montrer que cette acquisition de terres par les firmes échappe à l’appareil statistique. Et le développement de cette agriculture de firme n’est pas neutre", affirme Lucile Leclair. Les mutations actuelles du secteur de l'agroalimentaire favorisent cette "agriculture de firme". "Depuis les années 80, le taux d’endettement des agriculteurs a été multiplié par 4 ; 1 agriculteur sur 5 vit sous le seuil de pauvreté. On peut comprendre que les firmes soient une solution pour un monde en crise. Or j’ai le sentiment d’un retour en arrière. Avant, les paysans étaient propriétaires de la terre et avaient acquis des droits sociaux. Aujourd'hui, les groupes relèguent les agriculteurs au rang de simples exécutants."

Publicité

"L'agriculture de firme" permet aux entreprises qui possèdent des terres de contrôler totalement leur chaîne d'approvisionnement et de s'adapter rapidement aux évolutions de la demande mondiale. Cependant, derrière des formules qui se veulent rassurantes, l'agriculture de firme cache de nombreuses menaces. Cédric Letourneur nous explique qu'"avec cette agriculture de firme, on a une intensification du modèle agroalimentaire industriel sur nos fermes. Avec des grandes surfaces agricoles, on est obligés d’utiliser de plus grandes machines, toujours plus de pesticides pour maintenir des rendements élevés. Ça vient, au fur et à mesure, apauvrir les sols." Il ajoute : "L’achat de terres par des firmes, c’est quelque chose que l’on voit peu. Le paysage agricole n’est pas visuellement impacté par cette agriculture de firme, ce sont des choses dont on parle assez peu."

Lucile Leclair appelle à une prise de conscience, à la solidarité locale et à la mobilisation du champ politique afin de contrer ce phénomène qu'elle qualifie de "hold up". "Notre grand espoir, c’est de mettre ce sujet-là en débat. Au sein de l’écologie, les enjeux agricoles sont encore trop considérés comme des sujets d’experts, alors qu’on devrait en faire un enjeu commun, sociétal, afin que chaque citoyen puisse avoir accès à une alimentation de qualité, et que ce soit vertueux pour nos territoires", confie Cédric Letourneur.

26 min

Extraits sonores :

  • Extrait du film "La Terre en Morceaux", Ariane Doublet
  • Interview de Tanguy Martin, France Culture (21/02/22)
Références

L'équipe

Portrait de Maylis Besserie
Portrait de Maylis Besserie
Maylis Besserie
Production
Thomas Beau
Réalisation
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Oriane Delacroix
Collaboration
Lucas Bretonnier
Collaboration
Anna-Livia Marchaison
Collaboration