École de voile, Le lac des Closiers Le Gâtinais, Montargis Loiret (45)
École de voile, Le lac des Closiers Le Gâtinais, Montargis Loiret (45)
École de voile, Le lac des Closiers Le Gâtinais, Montargis Loiret (45) - Collection Renaud Epstein
École de voile, Le lac des Closiers Le Gâtinais, Montargis Loiret (45) - Collection Renaud Epstein
École de voile, Le lac des Closiers Le Gâtinais, Montargis Loiret (45) - Collection Renaud Epstein
Publicité
Résumé

Il propose un tour de France des grands ensembles à travers des cartes postales d'époque. Le sociologue Renaud Epstein, spécialiste de la politique de la ville et des politiques urbaines, vient de faire paraître "On est bien arrivés" aux éditions du Nouvel Attila. Il est notre invité aujourd'hui.

avec :

Renaud Epstein (Maître de conférences en sciences politiques à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye).

En savoir plus

Un tour de France des grands ensembles qui racontent l’histoire des banlieues, de la France ou encore de l’intégration, c’est ce que propose le sociologue Renaud Epstein dans son livre On est bien arrivés (Nouvel Attila, 2021). Le tout à partir d’un matériau sociologique riche et original, des cartes postales. Une manière de raconter cette épopée urbanistique à hauteur d'homme,  et non plus seulement du point de vue des décideurs. En somme, il s’agit de ne plus se limiter au récit des "dominants".

Depuis cette première carte postale découverte en 1994 à Roubaix,  Renaud Epstein collectionne ces images d’Epinal censées promouvoir et vendre ces villes nouvelles. Des images qui, mises bout à bout, racontent "une France disparue", "celle des Trente Glorieuses qui correspond à la construction massive de grands ensembles dans pratiquement toutes les villes de France", une France "sinon heureuse, du moins optimiste", lancée vers le progrès et la consommation de masse.

Publicité

Malgré une unité apparente des ces grands ensembles qui semblent tous se ressembler, Renaud Epstein rappelle aussi leurs spécificités au-delà des clichés. Ces constructions, rappelle-t-il, ont été le "terrain de jeu des plus grands architectes français et européens".

À lire aussi : Jeanne Benameur, la poésie du silence

Extraits sonores :

  • Destruction de la Cité des 4000 à La Courneuve (2004)
  • Jean-Philippe Vassal, La grande table (2021)
  • Archive, documentaire chronique d'une banlieue ordinaire
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Thomas Beau
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Oriane Delacroix
Collaboration
Lucas Bretonnier
Collaboration
Vivian Lecuivre
Réalisation