Billets, pillules, Stéthoscope ©Getty -  Margaret Johnson / EyeEm
Billets, pillules, Stéthoscope ©Getty - Margaret Johnson / EyeEm
Billets, pillules, Stéthoscope ©Getty - Margaret Johnson / EyeEm
Publicité
Résumé

Après la croissance, et si la vitalité de nos écosystèmes devenait la priorité ? L'économiste Eloi Laurent, qui publie "Et si la santé guidait le monde ? L’espérance de vie vaut mieux que la croissance" (Les Liens qui Libèrent, 04/11/2020), est notre invité aujourd'hui.

avec :

Eloi Laurent (Économiste à l’OFCE, professeur à Sciences-Po et à Stanford).

En savoir plus

Eloi Laurent est économiste, enseignant à Sciences Po, à Ponts Paris Tech et à l’Université de Stanford en Californie. Il publie Et si la santé guidait le monde ? L’espérance de vie  vaut mieux que la croissance (Les Liens qui Libèrent,  04/11/2020). Revenant sur la crise que nous vivons aujourd’hui, il montre à quel point le 7 avril 2020 a pu être un moment de bascule pour lequel "la moitié de l’humanité était immobilisée et toute l’économie mondiale paralysée" . 

La France a privilégié à chaque fois une vision étroite de la croissance économique au détriment de la santé.                
(Eloi Laurent)

Publicité

Surtout, ce moment historique a été celui d’un changement de paradigme : à l’économie, le gouvernement français a préféré la vie humaine coûte que coûte. L’économie a été remise à sa place, « subordonnée » nous dit Eloi Laurent, et il devrait en être ainsi même en l’absence de crise.

La question des épidémies, des pandémies, n‘est pas nouvelle. [...] Le scénario de la deuxième vague était écrit en mars car il a été écrit il y a un siècle avec la grippe espagnole.              
(Eloi Laurent)

En outre, l’espérance de vie et la pleine santé doivent devenir nos boussoles communes, la pierre angulaire de notre système, de même qu’autrefois le plein-emploi endossait cette fonction. Eloi Laurent propose un programme politique qui prendrait la forme d’un État social-écologique libéré de la croissance et agissant au plan local, national et européen.

La santé doit être une boussole au 21e siècle.            
(Eloi Laurent)

Le grand médiateur entre le monde humain et le monde des écosystèmes dont nous faisons partie, c’est la santé et c’est maintenant la question de la pleine santé.          
(Eloi Laurent)

Plutôt que le PIB et les indicateurs de la croissance, Eloi Laurent prône de choisir d’autres indicateurs, à commencer par l’espérance de vie, « une expression de la considération pour la vie ». Et s'il y a une leçon à tirer de cette crise, c'est bien que détruire la Nature nous détruira, même si la prise de conscience écologique n’a peut-être jamais été aussi rapide et autant partagée qu'aujourd'hui. Peut-être a-t-on en partie compris que notre santé, en cela qu'elle est ce qui nous relie aux autres êtres de nature et à notre habitat, dépend de celle de notre planète, et inversement. 

Pour aller plus loin: l'article d'Eloi Laurent pour la revue Germinal, "Vers la pleine santé par l’Etat social-écologique".

27 min

Extraits sonores : 

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Thomas Beau
Réalisation
Jean Bulot
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Henri Le Blanc
Collaboration
Anouck Delfino
Collaboration
Madeleine Martineu
Collaboration