Globe terrestre masqué
Globe terrestre masqué
Globe terrestre masqué ©Getty -  Fiordaliso
Globe terrestre masqué ©Getty - Fiordaliso
Globe terrestre masqué ©Getty - Fiordaliso
Publicité
Résumé

Quel coût démocratique de la pandémie ? Y-a-t’il encore une place pour l’éthique ? On en parle avec Emmanuel Hirsch, président du Conseil pour l'éthique de la recherche et l'intégrité scientifique.

avec :

Emmanuel Hirsch (Professeur d'éthique médicale à la faculté de médecine de l'université Paris-Saclay).

En savoir plus

Emmanuel Hirsch est professeur d’éthique médicale à la faculté de médecine de l’université Paris-Saclay, où il préside aussi le Conseil pour l’éthique de la recherche et l’intégrité scientifique.

En 2009, il avait déjà dirigé au Cerf l’ouvrage collectif Pandémie grippale : l’ordre de mobilisation qui anticipait la crise sanitaire du H1N1, laquelle n’a pas eu lieu. Il dirige aujourd’hui Pandémie 2020 – Éthique, société, politique (éditions du cerf) qui paraîtra le 8 octobre. Cet ouvrage collectif de 131 contributeurs a été rédigé au cœur de la pandémie de coronavirus, entre mars et avril 2020. Pour préserver l’immédiateté des réflexions contenues dans ces 97 articles, l’ensemble n’a pas été retoqué au sortir du confinement. 

Publicité

Je ne suis pas un intellectuel, je suis un homme de terrain : j’ai fait le choix d’exercer mon activité de philosophe comme un engagement.                  
(Emmanuel Hirsch)

Mon inquiétude aujourd'hui, c'est la méfiance, le refus et le quant-à-soi.            
(Emmanuel Hirsch)

Il s’agit ainsi de restituer les expériences tirées des premiers mois de la crise et de proposer des éclairages ainsi que des lignes d’action. Emmanuel Hirsch y développe ainsi toute une réflexion sur l’éthique « en acte », sur ce que cette pandémie, - comme l’aurait fait une guerre - dit de nos sociétés, sur la nécessité d’une expertise et d’un bilan, même provisoire, pour faire face à une prochaine épidémie ou sur le rapport à la mort et la valeur de la vie dans nos sociétés. En outre, il déplore que nous n'ayons tiré aucune leçon du confinement et que le mot d'ordre des autorités au sortir de celui-ci ait été "liberté", le souci d'une reprise économique ayant pris le pas sur tout le reste.

On en était, dans les mois qui précédaient le covid, à nous parler de la société algorithmique ; là, c’est l‘humain à bras le corps qui a surgi, dans une capacité qui, moi en tant que temoin, m’a frappé.                  
(Emmanuel Hirsch)

Quand vous évoquez les années sida par rapport à ce qu’est le covid 19, vous mettez face à face deux approches : une approche dont on a vu quels ont été les résultats, y compris au niveau international ; une approche dont on voit les équivoques, le côté erratique des décisions. Pour moi, c’est une catastrophe, toute cette intelligence aurait pu être mobilisée.          
(Emmanuel Hirsch)

Ma vraie question est politique : soyons conscients que si un réanimateur est amené quotidiennement à choisir [...], c'est aussi par rapport à des choix politiques, budgétaires, dans un contexte restrictif ; il faut une pédagogie qui accompagne ces questions                
(Emmanuel Hirsch)

À réécouter : Olivier Bétourné, une vie d'éditeur

Extraits sonores : 

  • "Coronavirus : une ville sous tension", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 19 mars 2020
  • France Culture, "Les pieds sur terre", 13.05.2020
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Anouck Delfino
Collaboration
Thomas Beau
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Madeleine Martineu
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Jean Bulot
Collaboration