Portrait de la féministe militante franco-camerounaise Axelle Jah Njiké
Portrait de la féministe militante franco-camerounaise Axelle Jah Njiké
Portrait de la féministe militante franco-camerounaise Axelle Jah Njiké - Marie Rouge
Portrait de la féministe militante franco-camerounaise Axelle Jah Njiké - Marie Rouge
Portrait de la féministe militante franco-camerounaise Axelle Jah Njiké - Marie Rouge
Publicité
Résumé

L'autrice afropéenne et militante féministe Axelle Jah Njiké évoque avec nous son parcours d'émancipation féminine et revient sur sa propre voix du féminisme, à l'occasion de la publication de son "Journal intime d’une féministe (noire)" (Au diable Vauvert).

avec :

Axelle Jah Njiké (autrice et militante féministe).

En savoir plus

Axelle Jah Njiké est autrice afropéenne, podcasteuse, chroniqueuse et militante féministe païenne. Avec la sortie de son livre Journal intime d'une féministe (noire), elle revient sur son enfance, marquée par des traumatismes et des contraintes, mais aussi sur l'histoire de son émancipation et de sa libération sexuelle. “J’étais la première des femmes [de ma lignée] à savoir lire et écrire. La première à être devenue l’épouse d’un seul… Et à ne pas avoir eu à partager mon époux avec des co-épouses, qu’elles soient cinq ou… soixante-quinze. Michel ne savait pas que j’étais la première qui ne se soit pas vu imposer un mariage dont elle ne voulait pas. La première dont la vie de femme mariée n’avait pas été une succession de viols déguisés en relations conjugales", écrit-elle dans son ouvrage.

Pour faire entendre son histoire et la voix de son féminisme, elle a créé plusieurs podcasts, dont "Me, My sexe and I" en 2015, des entretiens personnels et fouillés avec des femmes noires, sur des sujets tournant autour de l’enfance, la sexualité, la famille. En 2020, elle crée "La fille sur le Canapé", une série du podcast "Intime et Politique" de Nouvelles Écoutes, podcast-enquête sur les violences intrafamiliales sur mineurs dans les communautés noires. En juin 2021, elle diffuse une série "Une histoire des féminismes noirs francophones" sur LSD de France Culture, une somme documentaire de 4 podcasts-documentaires sur le féminisme des femmes noires francophones avec, comme fil rouge, l’histoire personnelle de Axelle Jah Njiké et les ouvrages féministes pionniers qui l'ont marquée, comme Une si Longue lettre de Mariama Bâ et La parole aux négresses d’Awa Thiam.

Publicité

L'ouvrage Journal intime d'une féministe (noire) est un récit-manifeste, à transmettre de mère en fille, où Axelle Jah Njiké se revendique "mère désirante". Un livre à la fois profondément intime et à portée politique, qui vient combler un vide, celui des récits féministes noirs afro-européennes, et mettre en lumière un angle mort, celui de la sexualité des mères noires. "Pour moi, l'intime est le premier champ du politique, contrairement à ce qu'on a pu nous apprendre. Le politique naît de l'intérieur, le propos se déroule de l'intérieur vers l'extérieur" nous explique Axelle Jah Njiké.

Ce 28 avril, Axelle Jah Njiké signe un article dédié au parcours de la célèbre autrice sénégalaise Mariama Bâ dans la revue "La Déferlante".

En savoir plus : La chronique familiale de Mikhaël Hers

Extraits sonores :

  • Léonora Miano, La Grande Table du 30/09/2020
  • Extraits de la série En Thérapie (saison 2, épisode 11) de Eric Toledano et Olivier Nakache
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Thomas Beau
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Oriane Delacroix
Collaboration
Lucas Bretonnier
Collaboration
Anna-Livia Marchaison
Collaboration