L'Illustration, Journal Universel, No 590, Volume XXIII,  17 juin1854 ©Getty - DE AGOSTINI PICTURE LIBRARY
L'Illustration, Journal Universel, No 590, Volume XXIII, 17 juin1854 ©Getty - DE AGOSTINI PICTURE LIBRARY
L'Illustration, Journal Universel, No 590, Volume XXIII, 17 juin1854 ©Getty - DE AGOSTINI PICTURE LIBRARY
Publicité
Résumé

Plaidoyer carnivore pour une alimentation consciente et intelligente. Avec Paul Ariès, politologue, conférencier et essayiste, auteur d'une "Lettre ouverte aux mangeurs de viande" (Larousse, janvier 2019).

avec :

Paul Ariès (politologue, essayiste et rédacteur en chef du mensuel Les Zindigné.e.s, il dirige l'Observatoire International de la Gratuité (OIG)).

En savoir plus

A l'occasion du Salon International de l'Agriculture (23 février-03 mars 2019, Paris), plaidoyer carnivore d’un politologue citoyen très remonté contre la nouvelle tendance au véganisme, «idéologie perverse », « cheval de troie des biotechnologies ».

Paul Ariès est rédacteur en chef du mensuel Les Zindignés, militant de la décroissance, partisan de la gratuité, auteur de Lettre ouverte aux mangeurs de viandes qui souhaitent le rester sans culpabiliser (Larousse, 2019), mais aussi de Libération animale ou nouveaux terroristes ?, (Golias, 2000), Une histoire politique de l'alimentation, du Paléolithique à nos jours (Max Milo Editions, 2016).

Publicité

Le choix de ne pas manger de la viande est un choix légitime tant qu’il reste individuel.            
(Paul Ariès)

Dans cette lettre ouverte, il s'adresse tant aux "mangeurs de viandes, de fromages, aux buveurs de laits, accusés d’être des criminels" qu'aux "défenseurs des animaux et aux multiples courants de végétariens et de végétaliens". Contre toute forme d’extrémisme et contre toute forme d'idéologie, Paul Ariès valorise des alternatives garantissant le bien-être animal, de bonnes conditions de travail aux éleveurs ou aux salariés des abattoirs et un "maximum de plaisir", de partage et de santé aux mangeurs.

Il faut repenser notre table comme un langage, lui redonner une valeur symbolique.        
(Paul Ariès)

Il sera en discussion avec le romancier Vincent Ravalec, invité de la Grande table Culture pour son roman Sainte-Croix-les-Vaches vol. 2 : Le retour d’Horace (Fayard, février 2019).

Le prototype même de la ferme écologique, c'est une ferme polyvalente.    
(Paul Ariès)

En savoir plus : Le roman animal
27 min

Extraits sonores:

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Henri Le Blanc
Collaboration
Maja Neskovic
Production déléguée
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Marie Plaçais
Réalisation
Oriane Delacroix
Collaboration
Milena Aellig
Réalisation