Gravure : le pape Pie VII signant le Concordat en 1801
Gravure : le pape Pie VII signant le Concordat en 1801 ©Getty - DEA PICTURE LIBRARY
Gravure : le pape Pie VII signant le Concordat en 1801 ©Getty - DEA PICTURE LIBRARY
Gravure : le pape Pie VII signant le Concordat en 1801 ©Getty - DEA PICTURE LIBRARY
Publicité

La laïcité : quelle exception française ? Quelle place dans le consensus républicain ? Dans l'actualité des idées aujourd'hui, Philippe Raynaud, professeur de science politique, est invité pour "La Laïcité, Histoire d'une singularité française" (Gallimard, février 2019).

Avec
  • Philippe Raynaud Professeur émérite de science politique à l'université Panthéon-Assas, membre de l'Institut universitaire de France

En attendant les conclusions du Grand débat national, retour sur une question mise à l’ordre du jour en janvier dernier par l’exécutif : celle de la laïcité , « valeur primordiale » ou encore « synonyme de liberté » pour le Président dans sa lettre aux Français, inclus dans la rubrique « pratique de la démocratie et de la citoyenneté », et finalement préférée à un débat sur l’identité de la nation... 

Notre Dame est laïcisée depuis longtemps déjà. C'est un lieu de culte, mais aussi un monument national.

Publicité

Le politiste Philippe Raynaud, professeur à l’Université de Paris II, retrace aujourd'hui une histoire de la laïcité à la française. Après La Fin de l’école républicaine, Trois révolutions de la liberté et La politesse des lumières, il publie chez Gallimard La Laïcité, Histoire d’une singularité française.

La Loi de 1905 était une loi de paix civile et de liberté dans l'esprit de ceux qui l'ont fait.

L'idée d'une laïcité qui serait une entreprise de destruction de la religion est inexacte.

26 min

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Henri Le Blanc
Collaboration
Maja Neskovic
Production déléguée
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Marie Plaçais
Réalisation
Oriane Delacroix
Collaboration
Milena Aellig
Réalisation