Maboula Soumahoro
Maboula Soumahoro
Maboula Soumahoro ©Getty - (Photo by Eric Fougere/VIP Images/Corbis via Getty Images)
Maboula Soumahoro ©Getty - (Photo by Eric Fougere/VIP Images/Corbis via Getty Images)
Maboula Soumahoro ©Getty - (Photo by Eric Fougere/VIP Images/Corbis via Getty Images)
Publicité
Résumé

Maboula Soumahoro, notre invitée, est spécialiste de la diaspora noire/africaine et enseignante chercheuse à l'Université de Tours. Elle vient de publier un essai autobiographique "Le Triangle et l’Hexagone" (La découverte, février 2020) dans lequel elle interroge "l’identité noire" en France.

avec :

Maboula Soumahoro (Maître de conférences à l'Université François-Rabelais de Tours.).

En savoir plus

Née à Paris de parents originaires de Côte d’Ivoire, parlant plus dioula que français, Maboula Soumahoro a suivi une partie de ses études en France avant de partir aux Etats-Unis plusieurs années. Là bas, sur le continent américain elle raconte une deuxième naissance, celle de son "identité noire". 

Dans Le Triangle et l'Hexagone, elle interroge sa  trajectoire personnelle tout en mettant en opposition deux figures géométriques, deux formes d’histoires, deux sociétés différentes, celle de l’histoire noire et de sa reconnaissance face à celle de la France qui, selon elle, refuse de voir un système qu’elle a participé à créer et une histoire qu’elle a bouleversée. Elle considère que l’Hexagone doit être replacé dans le Triangle Atlantique, celui du commerce triangulaire et de la colonisation qui en découlera quelques siècles plus tard. 

Publicité

Le triangle symbolise aussi l’espace entre les trois continents qui font sa vie : la Côte d’Ivoire et l’Afrique d’où sont originaires ses parents, la France, son lieu de naissance et de résidence où elle enseigne, et les Etats-Unis où elle a étudié et séjourné durant de nombreuses années.

Le "je" est né d'un désir d'affirmation et d'émancipation.   
(Maboula Soumahoro)

J'ai voulu m'autoriser à réfléchir face à mon objet d'étude puisque je suis mon sujet d'étude.   
(Maboula Soumahoro)

Maboula Soumahoro milite pour une reconnaissance des études post-coloniales comme champ d'études universitaire en France, considérant qu'il s'agit d'une réalité que nos sciences sociales ne peuvent plus ignorer. Elle compare la France et les Amériques en montrant qu'outre-Atlantique ces questions sont davantage présentes au sein de la société et trouvent un écho certain tandis que la Métropole se prétend aveugle à ces notions. 

Ce n'est pas étonnant que nous ayons dû faire ce détour par les Etats-Unis. Pourquoi a-t-il été primordial pour nous tous de nous expliquer notre présence en terre hexagonale française seulement après ce passage ? Dans les Amériques, la question de la race est inévitable. Dans l'Hexagone on ne la perçoit que par l'immigration.   
(Maboula Soumahoro) 

En savoir plus : Minh Tran Huy, à l'amour à la mort

Extraits sonores : 

  • Léonora Miano (extrait podcast La poudre / Nouvelles écoutes, 2017)
  • Pap N'diaye (Les matins de France Culture, 29/04/2008)
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Eric Lancien
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Marceau Vassy
Collaboration
Philomène Vuillard
Collaboration
Gilles Blanchard
Réalisation
Oriane Delacroix
Collaboration
Bruno Baradat
Production déléguée
Anna Holveck
Collaboration