Centrale thermique de Fiddlers Ferry (Warrington, Angleterre)
Centrale thermique de Fiddlers Ferry (Warrington, Angleterre)
Centrale thermique de Fiddlers Ferry (Warrington, Angleterre) ©Getty - Chris Conway
Centrale thermique de Fiddlers Ferry (Warrington, Angleterre) ©Getty - Chris Conway
Centrale thermique de Fiddlers Ferry (Warrington, Angleterre) ©Getty - Chris Conway
Publicité
Résumé

Face à la catastrophe climatique, il montre la fin progressive du pacte entre émancipation des sociétés et consommation illimitée. Le philosophe Pierre Charbonnier, auteur de "Abondance et liberté" (La Découverte, 02/01/2020), est notre invité.

avec :

Pierre Charbonnier (Philosophe, chercheur à Sciences-po).

En savoir plus

Pierre Charbonnier est philosophe, chargé de recherche au CNRS et enseignant à Sciences Po. Après La Fin d’un grand partage (CNRS, 2015) ou La Composition des mondes (Flammarion, 2014), avec Philippe Descola, il publie Abondance et liberté. Une histoire environnementale des idées politiques (La Découverte, 02/01/2020).

Notre conception de la liberté est massivement, structurellement liée à l'idée selon laquelle la nature est une contrainte extérieure qu'il faut abolir pour conquérir notre autonomie. (Pierre Charbonnier)

Publicité

On est dans un moment de rupture : ce que nous apprenons  à digérer, c'est le fait qu'il y a un porte-à-faux gigantesque entre l’édifice normatif qui est celui des démocraties libérales capitalistes modernes et, au centre de cet édifice, l’idée de liberté individuelle ou collective, et les capacités de charge du système Terre. (Pierre Charbonnier)

En retraçant l'histoire de la philosophie politique moderne, il montre les liens formés progressivement par ce qu'il nomme "le pacte libéral" entre l'émancipation des sociétés occidentales et une consommation illimitée des ressources. Soit l'union de la liberté et de l'abondance, qui se délite aujourd'hui face à la réalité de la catastrophe climatique même si elle reste prégnante dans nos imaginaires.

Il n'y a pas d’avenir universellement radieux de réconciliation définitive avec la terre. Il y a des jeux où se combinent des demandes sociales, des rapports de force géopolitiques, des possibilités et des impossibilités techniques, et des possibilités et des impossibilités technologiques. (Pierre Charbonnier)

L'auteur remonte aux origines de cette prégnance et retrace la constitution de la modernité dès les XVIIe et XVIIIe siècles, avec la révolution industrielle, et l'étape décisive que constituent de même l'exploitation du charbon, du pétrole et celle des colonies. Il nous propose à terme, écrit-il, "Une histoire environnementale des idées, plutôt qu’une histoire des idées environnementales".

À réécouter : Yslaire, dessiner la muse de Baudelaire

Extraits sonores : 

  • Bruno Latour (France Culture, La Suite dans les idées, 21/10/2017)
  • "Convention citoyenne - Démocratie en construction" (Naruna Kaplan de Macedo, 2020, Arte.tv)
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Jeanne Aléos
Collaboration
Caty Reneaux
Collaboration
Thomas Beau
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Oriane Delacroix
Collaboration
Valentine Alloing
Collaboration
Jean Bulot
Collaboration