La Belle Otero, courtisane de la Belle Epoque ©Getty - ullstein bild
La Belle Otero, courtisane de la Belle Epoque ©Getty - ullstein bild
La Belle Otero, courtisane de la Belle Epoque ©Getty - ullstein bild
Publicité
Résumé

De l'amour comme "échange économico-sexuel", ou quand "Eros" et "capital" vont de paire. Le philosophe François de Smet est notre invité autour de son dernier essai : "Eros capital. Les lois du marché amoureux" (Flammarion, janvier 2019).

avec :

François de Smet (essayiste, philosophe tout-terrains, tente de passer de la pensée à l’action politique).

En savoir plus

Après Lost Ego, la tragédie du "je suis" (PUF, 2017), il publie aujourd’hui Eros capital. Les lois du marché amoureux (Climats, janvier 2019). Selon le philosophe François de Smet, si l’amour est un idéal, il serait aussi devenu l’une des clés de voûté du capitalisme. Comment pourrait il aujourd’hui échapper aux lois du marché ?

Nous pouvons être discriminants en amour et, quelque part, ça peut même être exprimé sous le vocable de « liberté sexuelle ».           
(François de Smet)

Publicité

A l'aune du concept de domination comme grille de lecture dans les relations modernes, il montre que l'amour n'est pas si pur qu'il n'y paraît et que nous dépendons finalement bien plus de notre héritage génétique et naturel que de nos acquis culturels d’émancipation ou d'égalité.

Il est aussi infondé aujourd’hui de dire que tout nous vient de la nature que de dire que tout nous vient de la culture.        
(François de Smet)

L'amour ne serait en fin de compte qu'une relation d'échange économico-sexuel déguisée et guère assumée, avec ses gagnants et ses perdants.

Nous avons hypostasié l’amour, en avons fait une sorte d’objet refuge.          
(François de Smet)

Pour en sortir, il s'agirait d'emblée de reconnaître cette réalité, puis de distinguer ce qui relève de notre nature propre et trouver ainsi dans notre culture les clés d’un vivre-ensemble.

28 min

Extraits sonores : 

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Henri Le Blanc
Collaboration
Maja Neskovic
Production déléguée
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Marie Plaçais
Réalisation
Oriane Delacroix
Collaboration
Milena Aellig
Réalisation