Emmanuel Macron après sa victoire à l'élection présidentielle du 24 avril 2022 sur le Champ de Mars à Paris
Emmanuel Macron après sa victoire à l'élection présidentielle du 24 avril 2022 sur le Champ de Mars à Paris
Emmanuel Macron après sa victoire à l'élection présidentielle du 24 avril 2022 sur le Champ de Mars à Paris ©AFP - Ludovic MARIN / AFP
Emmanuel Macron après sa victoire à l'élection présidentielle du 24 avril 2022 sur le Champ de Mars à Paris ©AFP - Ludovic MARIN / AFP
Emmanuel Macron après sa victoire à l'élection présidentielle du 24 avril 2022 sur le Champ de Mars à Paris ©AFP - Ludovic MARIN / AFP
Publicité
Résumé

Après la réélection d'Emmanuel Macron avec 58,54% des suffrages, les deux journalistes Charlotte Chaffanjon et Dominique Albertini reviennent sur la période électorale, envisagée dans l’ouvrage "Macron 2 - Les secrets d’une réélection" publié en ligne après la sortie des résultats.

avec :

Dominique Albertini (Journaliste à Libération, spécialiste de l'extrême droite en France), Charlotte Chaffanjon (Journaliste politique à Libération).

En savoir plus

Après la réélection à la présidence de la République d'Emmanuel Macron, ce dimanche 24 avril, deux journalistes de Libération reviennent avec nous sur les grands moments de la campagne présidentielle et de la soirée. Dans le livre Macron 2 - Les secrets d’une réélection, publié aux éditions de l'Archipel et paru en ligne hier soir et en librairie le 27 avril, ils reviennent sur la campagne présidentielle et l'issue du 24 avril. Pour cela, ils s'appuient sur le récit des campagnes qu'ils ont suivi : « Le récit varie peu [de celui publié dans Libération], nous explique Dominique Albertini. Mais on produit de la matière, de l’analyse en plus, des conversations, des entretiens qui donnent à voir un aspect moins connu de la campagne ».

Dominique Albertini, spécialiste du Front national, a suivi la campagne menée par Les Républicains et la difficile issue du premier tour. Cette défaite était-elle prévisible ? Pour lui, « ce parti est d’abord un syndicat d’intérêt électoral : des personnes qui  n’ont pas grand chose à se dire cohabitent ensemble pour avoir des mandats. Ça peut durer tant que le pouvoir est au rendez-vous. Mais cela ne marche plus quand on ne s‘entend pas mieux qu’avant et qu’en plus, le parti n'exerce plus le pouvoir ». Qu'en est-il du meeting raté du 13 février ? C'était « un rendez-vous immanquable car il devait remettre une campagne qui, déjà, commençait à fatiguer. On a beaucoup attribué à ce meeting tous les échecs qui ont suivi. Mais depuis une dizaine de jours, quelque chose commençait à mal fonctionner ». L'absence de soutien de l'ancien Président de la République, Nicolas Sarkozy, n'y est pas pour rien. Pour Dominique Albertini, « l'officialisation du divorce entre N. Sarkozy et son parti est au fond ce qui s’est joué dans cette campagne ».

Publicité

De son côté, Charlotte Chaffanjon a suivi la campagne menée par le président sortant Emmanuel Macron, qui a difficilement endossé son rôle de candidat privilégiant sa casquette de président. « Il faut quand même avoir en tête qu’avant le déclenchement de la guerre [en Ukraine], [Emmanuel Macron] avait théorisé de faire une campagne en surplomb. La guerre lui a permis de justifier les décisions prises auparavant, qui auraient juste été davantage remise en cause par ses adversaires ». Comment est-il donc parvenu à déstabiliser l'échiquier politique ?  « Macron intervient comme un révélateur. On a beaucoup dit qu’il provoque la disparition de ces partis mais, nous explique Dominique Albertini, il a plus révélé les divisions qu'il ne les a provoquées ». Charlotte Chaffanjon complète ces propos en considérant « qu'il s’est servi sur le dos de personnes qui avaient autre chose à faire que de se protéger car ils étaient dans leurs querelles internes ».

La grande question désormais en suspens reste l’issue des législatives. La gauche obtiendra-t-elle une union populaire ? J-L. Mélenchon peut-il être nommé Premier ministre ? Une issue peu probable pour Charlotte Chaffanjon : « depuis l'inversion du calendrier, il est difficile de passer en cohabitation deux mois après une élection présidentielle ». La droite sera-t-elle décimée par la République en Marche ? Le Rassemblement national se relèvera-t-il de ce nouvel échec ? « A partir de ce matin commencent les grandes manœuvres pour les législatives dans tous les grands partis », conclut Charlotte Chaffanjon. Résultats des courses les 12 et 19 juin prochains.

En savoir plus : Doan Bui / Tonino Benacquista : on vient tous de quelque part

Extraits sonores :

  • Extrait du discours d'Emmanuel Macron à l'issue de sa victoire au second tour de l'élection présidentielle, 24 avril 2022
  • Extrait du meeting de Valérie Pécresse à la Porte de Versailles, 13 février 2022
  • Extrait de la prise de parole d'Emmanuel Macron au sujet de la dépendance de Marine Le Pen au pouvoir russe, lors du débat présidentiel du 20 avril 2022
  • Extrait du discours de Jean-Luc Mélenchon du 24 avril 2022
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Thomas Beau
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Lila Boses
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Oriane Delacroix
Collaboration
Lucas Bretonnier
Collaboration
Anna-Livia Marchaison
Collaboration