Walter Lippmann dans son bureau ©Getty - Alfred Eisenstaedt/The LIFE Picture Collection
Walter Lippmann dans son bureau ©Getty - Alfred Eisenstaedt/The LIFE Picture Collection
Walter Lippmann dans son bureau ©Getty - Alfred Eisenstaedt/The LIFE Picture Collection
Publicité
Résumé

Dans ce monde néolibéral où nous serions toujours en retard, il faudrait "s'adapter"... Analyse d'un courant de pensée né de la société industrielle, avec Barbara Stiegler, auteure de ""Il faut s'adapter". Sur un nouvel impératif politique" (Gallimard, 2019).

avec :

Barbara Stiegler (Professeure de philosophie à l’Université Bordeaux Montaigne, membre honoraire de l’Institut universitaire de France et autrice du récent ouvrage "Nietzsche et la vie").

En savoir plus

"Il faut s'adapter", "nous sommes en retard"... autant d'expressions rebattues dans nos sociétés mondialisées, et dont l'origine remonte déjà à la révolution industrielle. Car, du point de vue néolibéral, forme de libéralisme qui privilégie une forme d’intervention étatique, l'espèce humaine devrait apprendre à vivre dans un nouvel environnement, s'adapter à cette "grande révolution" par des politiques de santé et d'éducation, lesquelles seraient menées par des experts distants du peuple "masse".

La démocratie devient une technique politique de fabrication du consentement des masses.              
(Barbara Stiegler)

Publicité

On en parle avec la philosophe Barbara Stiegler, professeure à l’université de Bordeaux, membre de l'Institut universitaire de France, ses recherches portent notamment sur l’histoire des libéralismes et de la démocratie. Elle publie "Il faut s'adapter". Sur un nouvel impératif politique (Gallimard, 2019), essai sur un nouvel impératif politique. Une généalogie du néolibéralisme qui remonte aux années 1920, à l’écriture d’un grand récit qui semble encore influencer les esprits et guider l’action publique.

Il  y a une lutte contre les inégalités, le but étant de dégager des inégalités naturelles [...] pour que le meilleur gagne.              
(Barbara Stiegler)

26 min

Extraits sonores :

  • François Béharel, président du groupe Randstad France (Bfm Business, 11/12/2013)
  • La Belgique sans gouvernement (AFP, 17/02/2011)
  • Gilles Le Gendre, "Nous avons été trop intelligents" (Public Sénat, 17/12/2018)
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Henri Le Blanc
Collaboration
Maja Neskovic
Production déléguée
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Marie Plaçais
Réalisation
Oriane Delacroix
Collaboration
Milena Aellig
Réalisation