Juillet 2020, des croyants se réunissent pour la prière devant Sainte Sophie à Istanbul. Le 24 juillet, le président turc Erdoğan a pris la décision de reconvertir cette basilique-musée en mosquée. ©Getty - Yasin Akgul / picture alliance via Getty Images
Juillet 2020, des croyants se réunissent pour la prière devant Sainte Sophie à Istanbul. Le 24 juillet, le président turc Erdoğan a pris la décision de reconvertir cette basilique-musée en mosquée. ©Getty - Yasin Akgul / picture alliance via Getty Images
Juillet 2020, des croyants se réunissent pour la prière devant Sainte Sophie à Istanbul. Le 24 juillet, le président turc Erdoğan a pris la décision de reconvertir cette basilique-musée en mosquée. ©Getty - Yasin Akgul / picture alliance via Getty Images
Publicité
Résumé

Avec l'essayiste, documentariste et directeur des éditions du Cerf Jean-François Colosimo, auteur notamment de "La religion française" (2019) et des documentaires "Les Cités de Dieu" (2000) et "Turquie, nation impossible" (2019).

avec :

Jean-François Colosimo (historien des religions et éditeur,).

En savoir plus

Jean-François Colosimo est essayiste, romancier et documentariste. Théologien orthodoxe et historien des religions, il est également le directeur général des éditions du Cerf depuis 2013, après avoir été le président du Centre national du livre. Il est auteur notamment de La religion française (2019) et des documentaires Les Cités de Dieu (2000) et Turquie, nation impossible (2019). Nous le recevions déjà en avril 2018 pour analyser le retour du religieux, après la défense des racines chrétiennes de la France et du lien entre Eglise et Etat par Emmanuel Macron au collège des Bernardins.

31 min

Nous le recevons cette fois à l'occasion de son livre Le Sabre et le turban (éditions du Cerf, décembre 2020). L'originalité de sa thèse est de mettre en parallèle deux parcours, ceux des deux dirigeants Atatürk et Erdogan. Au-delà des éléments apparents de ruptures entre les deux hommes, il y a une véritable continuité : du laïcisme à l’islamisme, l’idée est toujours la même, celle de se débarrasser des minorités ethniques (Kurdes, Arméniens, Grecs, Alévis…) et de renouer avec la visée hégémonique de la Turquie. Pour arriver à ce même but, le premier a nationalisé l’islam, le second a islamisé la nation, nous averti l'essayiste. Nationaliser l'islam ou islamiser la nation : deux projets qui se rejoignent dans leur volonté hégémonique.

Publicité

Atatürk est le fondateur, Erdogan est le refondateur. Pour bien comprendre leur unité, il faut se pencher sur ceux qui ont souffert d'un pouvoir ultra-autoritaire. Demandez aux Kurdes, demandez aux Alévis... Sans oublier les Grecs, les Juifs, les Arméniens. Vous êtes face à une construction nationaliste qui avance à marche forcée. Atatürk et Erdogan, c'est recto-verso. Leur prétendu duel est plutôt un duo. (Jean-François Colosimo)

Le 24 juillet 2020, jour du 97e anniversaire du traité de Lausanne qui fixe les frontières de la Turquie moderne, la prière musulmane est célébrée à Sainte-Sophie, la basilique-musée convertie en mosquée par le président le 10 juillet 2020. En présence de Recep Tayyip Erdoğan, le patron du département des cultes fait un discours non pas sur la foi mais sur le thème de la conquête, turban sur la tête et sabre à la main. Pour Jean-François Colosimo, Sainte-Sophie est ainsi le symbole des engagements militaires d’Erdogan, bien plus que religieux. 

Erdogan en arrive aujourd'hui aux pleins-pouvoirs. Maintenant qu'il est en situation quasi-dictatoriale, il veut partir à la conquête du monde. Il veut mobiliser pour s'imposer internationalement. Saint-Sophie, c'était une déclaration de guerre. (Jean-François Colosimo)

Le bon avenir de la Turquie est de se redécouvrir comme un pays carrefour qui garde la mémoire de tant de culture, plutôt que comme un pays impérial. (...) Les étudiants sont le vrai espoir de demain pour la Turquie. (Jean-François Colosimo)

Un essai qui évoque le projet turc de conquête belliciste qui se joue sous les yeux des Etats-Unis et de l'Europe, et en appelle à la responsabilité des dirigeants pour voir cette menace turque et cesser de se compromettre moralement en acceptant des accords symptômes d'une ingérence dans la crise migratoire.

28 min

Extraits sonores :

  • France 24, décision de reconvertir Sainte Sophie en mosquée
  • Gilles Kepel, février 2020
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Caty Reneaux
Collaboration
Thomas Beau
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Madeleine Martineu
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Valentine Alloing
Collaboration
Jean Bulot
Collaboration