Sydney en confinement (Harbour Bridge), Australie
Sydney en confinement (Harbour Bridge), Australie ©Getty -  Andrew Merry
Sydney en confinement (Harbour Bridge), Australie ©Getty - Andrew Merry
Sydney en confinement (Harbour Bridge), Australie ©Getty - Andrew Merry
Publicité

Le confinement, un événement historique à part entière qui nous a permis d'entrevoir une vérité... C'est l'idée de l'historien François Cusset, professeur à l’université de Nanterre, qui publie "Génie du confinement" (Les Liens qui Libèrent, 14/03/2021). Il est notre invité aujourd'hui.

Avec
  • François Cusset Historien des idées, professeur de civilisation américaine à l’Université de Paris Nanterre

François Cusset est historien, professeur à l’ université de Nanterre, connu notamment  pour ses travaux sur la French Theory et sur la vie des idées depuis les années 1980. Il est l´auteur d´ouvrages comme Les Jours et les jours (P.O.L., 2015) et Le Déchaînement du monde : Logique nouvelle de la violence, (La Découverte, 2018). 

J'essaie de tirer les vertus du mot confinement en disant vient que le mot reconfinement n'a que des vices. (François Cusset)

Publicité

Il publie Génie du confinement (Les Liens qui Libèrent, 14/03), un livre de neuf chapitres prenant neuf formes littéraires différentes, du drame au poème épique, en passant par la nouvelle "rétrofuturiste" et l'autofiction. Il se concentre sur le premier confinement, événement à part entière selon lui, et moment de dévoilement d'une vérité que certains ont voulu et tentent encore d'occulter. Dans notre rapport au corps, au social, ce confinement nous a en effet fait entrevoir d´autres possibles, une fois mis en sourdine le vacarme et le spectacle du monde capitaliste. 

L'objet est à la fois singulier, nouveau, - qu'est-ce que c'est que ce confinement?- et insaisissable; il me semblait qu'il fallait relever le défi d'inventer des formes pour le saisir et saisir ce qui nous est passé par la tête a ce moment là. (François Cusset)

Pour saisir la vérité et la nouveauté de cet événement historique, mieux vaut dit l'auteur se fier à ses propres impressions, aussi bizarres soient-elles. Car cette étrangeté inédite a aussi été l'occasion de sentir à nouveau,  - de la peur, de l´angoisse, une disponibilité nouvelle… - dans un monde ou l´on ne sentait plus.

Ce qui nous est arrivé, il n'y a rien de plus collectif. On a eu des impressions similaires aux quatre coins du monde (...). II y a là le potentiel d'un collectif et non pas la petite intimité à mettre sur le divan, même si sur cette affaire là les psychanalystes ont beaucoup à dire. (François Cusset)

En outre, ressentant autrui et la responsabilité d'autrui d'une autre manière, les gens ont formé spontanément entre eux une sorte de société de secours réciproque, à force d'entre aide et de débrouillardise. Vérité et adaptation de circonstances… or si les circonstances ne durent pas, l'auteur questionne : ce que ce temps du confinement a permis d´entrevoir durera-t-il dans l'après?

La Grande table culture
27 min

Extraits sonores :

L'équipe