"The Feminister" (FreetownFilms, 2018)
"The Feminister" (FreetownFilms, 2018)
"The Feminister" (FreetownFilms, 2018) - Viktor Nordenskiöld
"The Feminister" (FreetownFilms, 2018) - Viktor Nordenskiöld
"The Feminister" (FreetownFilms, 2018) - Viktor Nordenskiöld
Publicité
Résumé

Comment promouvoir la place des femmes sur la scène internationale et en politique extérieure? Margot Wallström, ancienne ministre des Affaires étrangères de Suède et au coeur du documentaire "The Feminister" (Viktor Nordenskiöld, 2018) présenté au FIPADOC, nous parle de son expérience. .

avec :

Margot Wallström.

En savoir plus

Cette année, la Suède est mise à l’honneur par le FIPADOC, festival de documentaires qui se tient à Biarritz du 21 au 26 janvier et qui ouvre l’année des grands festivals internationaux de documentaires. A cette occasion, rendez-vous avec notre invitée, Margot Wallström, ancienne ministre des Affaires étrangères suédoises au centre d’un documentaire qui lui est dédié : The Feminister (Viktor Nordenskiöld, 2018), qui sera projeté le jeudi 23 janvier lors du festival.

Remarquée en 2010 par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, elle devient l’envoyée spéciale des Nations unies pour les violences faites aux femmes et aux enfants dans les conflits de 2010 à 2012, avant de prendre les rênes de la diplomatie suédoise le 3 octobre 2014 au sein du gouvernement Löfven. Si elle s'est retirée de la vie politique en 2019, sa combativité et ses convictions ont marqué la scène politique au-delà de l'Europe.

Publicité

En outre, Margot Wallström a fait de l’égalité des sexes l’un des fils conducteurs de sa politique. Ambassadrice de la "politique extérieure féministe" prônée par son gouvernement, elle fait de cette égalité une question de paix et de sécurité : en 2018, son ministère a publié un Manuel de diplomatie féministe qu’il a mis en ligne.

Trois concepts ont guidé mon action : veiller aux droits des femmes, assurer que les femmes soient correctement représentées et disposer d’assez de ressources et de budget pour que l’égalité soit possible.             
(Margot Wallström)

Tout au long du documentaire, qui balance entre enjeux politiques, suspense et réflexions intimes de Margot Wallström, on suit son combat dans la course au siège du Conseil de sécurité de l’ONU, que la Suède remporte, ou sa recherche d’un dialogue avec les diplomates nord-coréens là où Donald Trump prône la domination. 

Il y a trop peu de femmes négociatrices, et, pourtant, on reconnait le rôle que jouent les femmes dans les processus de paix. Quand il y a plus de femmes, il y a plus de paix.            
(Margot Wallström)

Ce combat pionnier pour l’égalité des sexes, la Suède est le premier européen à le mener, suivie par le Canada dès 2017.  Aujourd’hui, la politique féministe se déploie comme enjeu international : la France, notamment, entend jouer un rôle majeur en faveur des droits de la femme, en témoigne une tribune conjointe publiée le 8 mars 2019 par Marlène Schiappa et Jean-Yves le Drian pour esquisser les grandes lignes d’une "diplomatie féministe". En outre, l’égalité homme-femme constituait une des priorités du sommet du G7 qui s’est déroulé du 24 au 26 août 2019 à Biarritz. 

Les femmes ne doivent pas seulement se considérer comme des victimes, mais être aussi associées aux décisions qui concernent l’avenir de leurs pays.            
(Margot Wallström)

En savoir plus : Angels in America, les années sida

Extraits sonores : 

  • Sylvie Bermann, ambassadeur de France au Royaume-Uni (Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, 2017)
  • The Feminister (Viktor Nordenskiöld, 2018)
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
François Bréus
Collaboration
Jean-Christophe Brianchon
Production déléguée
Eric Lancien
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Gilles Blanchard
Réalisation
Oriane Delacroix
Collaboration
Sophie Marty
Collaboration