Réunion d'affaires ©Getty -  hocus-focus
Réunion d'affaires ©Getty - hocus-focus
Réunion d'affaires ©Getty - hocus-focus
Publicité
Résumé

Un inventaire de statistiques improbables pour interroger l’emprise des chiffres sur nos vies, c'est ce que propose notre invité, Yves Pagès, écrivain et éditeur, dans "Il était une fois sur cent. Rêveries fragmentaires sur l'emprise statistique" (coll. “Zones”, La Découverte, 2021).

avec :

Yves Pagès (écrivain et éditeur).

En savoir plus

Yves Pagès, écrivain et éditeur, anime, avec Jeanne Guyon, les éditions Verticales. Auteur d'ouvrages comme Petites Natures mortes au travail (2000), Le Théoriste (2001), Souviens-moi (2014) ou Tiens, ils ont repeint ! 50 ans d’aphorismes urbains de 1968 à nos jours (2017), il publie Il était une fois sur cent. Rêveries fragmentaires sur l'emprise statistique (coll. “Zones”, La Découverte, 06/05/2021)

Un ouvrage entre objet littéraire, encyclopédie et essai sociologique. Par l'absurde et l'improbable, il met en avant la domination des statistiques dans nos vies et notre société capitaliste. Déplaçant le regard vers des probabilités à première vue sans lien entre elles ( "14 fois plus de déjà morts que d’encore vivants", "24% des parents auraient préféré ne pas faire d'enfant"...), il opère un pas de côté pour nous donner à voir le monde selon d'autres grilles, poétiques et oniriques.

Publicité

On est non seulement des écarts atypiques mais aussi des singularités au sens fort... (Yves Pagès)

Je ne suis pas un ennemi de ces données quantifiées ; il faut les associer pour aller regarder ce qu’il y a derrière, ce qu’il y a à côté. (Yves Pagès)

Le tout forme des "rêveries interprétatives" politiques et comiques, fruit de plusieurs années au cours desquelles l'auteur a annoté des centaines de pourcentages dans un carnet, à tout hasard.

Cette libre association qui fait pour moi la base de la poésie, c’est aussi la base de la pensée théorique, aussi amateure et intuitive soit-elle. (Yves Pagès)

Les 0.1% d’adolescents qui fuguent chaque année, ça me bouleverse. (Yves Pagès)

27 min

Extraits sonores : 

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Caty Reneaux
Collaboration
Thomas Beau
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Oriane Delacroix
Collaboration
Valentine Alloing
Collaboration
Jean Bulot
Collaboration
Félicie Faugère
Collaboration