Laurent Binet au festival de littérature de Cologne le 14 mars 2017 ©Getty - picture alliance / Contributeur
Laurent Binet au festival de littérature de Cologne le 14 mars 2017 ©Getty - picture alliance / Contributeur
Laurent Binet au festival de littérature de Cologne le 14 mars 2017 ©Getty - picture alliance / Contributeur
Publicité
Résumé

Pour cette première Grande table de l'année, le romancier Laurent Binet nous parle de "Civilizations" (Grasset, 2019), une épopée de la rentrée littéraire où il inverse le cours de l’histoire en revisitant la découverte de l'Amérique.

avec :

Laurent Binet (écrivain).

En savoir plus

Auteur de La septième fonction du langage (2015) où il construisait un polar loufoque autour d'un assassinat inventé du sémiologue Roland Barthes, Laurent Binet est coutumier des grandes fresques historiques.

J’ai toujours oscillé entre l’histoire et la littérature. […] Je me demande si parfois l’écriture n’est pas juste un prétexte à faire des recherches historiques.                        
(Laurent Binet)

Publicité

Dans Civilizations (Grasset) il explore le registre de l'uchronie et renverse l'histoire. Christophe Colomb n'est jamais revenu d'Amérique et les Incas sont arrivés tels des conquistadors dans une Europe en pleine Inquisition. Dans cette odyssée picaresque, le lecteur est amené à croiser la route de personnages traversant cette histoire parallèle. On peut citer Atahuallpa, Luther, Montaigne ou Pizarro.

C'est l’expression d’une revanche impossible : on peut écrire tous les livres du monde, jamais les Incas ne gagneront.                          
(Laurent Binet)

Cette dystopie à la logique interne imparable est donc l'occasion de questionner la place actuelle de l'Occident en soulignant le caractère aléatoire de ses fondations. Laurent Binet pense, en s'appuyant sur l'idée de l'historien Patrick Boucheron, que "d'autres mondialisations étaient possibles" et invite le lecteur à une expérience de pensée qui donne la part belle à la civilisation Inca et au pouvoir de la littérature.

Aucun écrit ne devrait être déchiré ou détruit, à moins qu’il soit fort détestable, mais au contraire communiqué à tous, particulièrement s’il est inoffensif et que l’on puisse en tirer quelques fruit.        
(Laurent Binet, Civilizations, page 133)

34 min

Extraits sonores:

  • Emmanuel Carrère donne sa définition de l'uchronie dans Boomerang (France Inter, 04/10/2018) 
  • Patrick Boucheron à propos de l'expansion de l'Europe au XVe siècle dans La Fabrique de l'histoire (France Culture, 09/04/2013)
  • Extrait de la Bande Originale de 1492 (Ridley Scott)
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
François Bréus
Collaboration
Eric Lancien
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Maja Neskovic
Production déléguée
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Oriane Delacroix
Collaboration
Sophie Marty
Collaboration