Sandrine Bonnaire, Angoulême, 2019
Sandrine Bonnaire, Angoulême, 2019
Sandrine Bonnaire, Angoulême, 2019 ©Getty -  Bertrand Rindoff Petroff / Getty Images
Sandrine Bonnaire, Angoulême, 2019 ©Getty - Bertrand Rindoff Petroff / Getty Images
Sandrine Bonnaire, Angoulême, 2019 ©Getty - Bertrand Rindoff Petroff / Getty Images
Publicité
Résumé

La comédienne Sandrine Bonnaire est la marraine du Printemps des Poètes (du 7 au 23 mars). L'occasion de revenir avec elle sur son amour des mots, sur son métier d'actrice mais aussi sur le courage, thème de cette 22e édition : courage d'être une femme, de se dévoiler, de vivre.

avec :

Sandrine Bonnaire (Actrice et réalisatrice).

En savoir plus

Sandrine Bonnaire a joué dans une cinquantaine de films, elle a tourné avec les plus grands réalisateurs français : Maurice Pialat (avec qui elle décroche son premier rôle à 15 ans dans A nos amours en 1983 et qui lui vaudra le César du meilleur espoir féminin en 1984), Agnès Varda (avec qui elle tournera notamment Sans toit ni loi en 1985 qui lui vaudra cette fois-ci le César de la meilleur actrice en 1986), André Téchine, Raymond Depardon, Claude Chabrol, Patrice Leconte, Claude Lellouche, Claude Sautet… Elle a partagé l’écran avec Gérard Depardieu, Daniel Auteuil, Isabelle Huppert, Emmanuel Béart, Jacques Dutronc, Michel Piccoli, Johnny Hallyday, Sophie Marceau, Fabrice Luchini…  

Une carrière éclectique et profonde passée à déclamer des textes, à user des mots, à les faire vivre, à leur donner une forme, qui l'amène cette année à être la marraine du Printemps des Poètes

Publicité

La poésie prend une place importante, elle me rend sereine, elle me rend mélancolique, elle me fait vivre aussi. On en a besoin, elle est indispensable. Pour moi, la poésie, c'est une résonance avec soi-même, ça pousse à la réflexion, à une forme de méditation. La poésie a encore plus de résonance que la littérature car les mots sont plus sacrés.            
(Sandrine Bonnaire)

Mais, au-delà du lien naturel qui relie un acteur aux mots, le thème du courage choisi pour cette 22e édition semble parfaitement définir l'actrice. Le courage de se dévoiler face à une caméra, le courage de l'interprétation lorsqu'elle monte sur les planches, le courage de témoigner lorsqu'elle filme sa sœur autiste (Elle s’appelle Sabine, 2006), le courage de s'engager contre les violences faites aux femmes, le courage d'aller vers l'autre, le courage d'aider sa famille, le courage de se reconstruire après les coups de son ancien compagnon. 

Il y a encore beaucoup de travail à faire pour que les femmes soient plus libres.            
(Sandrine Bonnaire)

On est toujours la mère de sa propre mère. Je pense que les femmes en générale sont courageuses, elles ont souvent une double fonction.            
(Sandrine Bonnaire)

En savoir plus : Cultivons notre jardin avec Jacques Rancière

Extrait sonore: 

  • Denis Lavant (Interview de Télérama, le 11/10/2012)
  • Maurice Pialat ("Spécial Cinéma", RTS, le 28 novembre 1983)
  • "Dragon de métal" extrait du dernier album Citadelle (2019) de la chanteuse Izia
  • Extrait d'_A nos amours (_Maurice Pialat, 1983), de _Sans toi ni lois (_Agnès Varda, 1985), de La cérémonie (Claude Chabrol, 1995) et de K contraire, (Sarah Marx, 2019)
Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Eric Lancien
Réalisation
Henri Le Blanc
Collaboration
Laura Dutech-Perez
Collaboration
Marceau Vassy
Collaboration
Philomène Vuillard
Collaboration
Gilles Blanchard
Réalisation
Oriane Delacroix
Collaboration
Bruno Baradat
Collaboration