Joana Vasconcelos
Joana Vasconcelos
Joana Vasconcelos ©Getty - Raphael Gaillarde
Joana Vasconcelos ©Getty - Raphael Gaillarde
Joana Vasconcelos ©Getty - Raphael Gaillarde
Publicité
Résumé

Et si derrière le foisonnement et la fantaisie de certains artistes se cachait une discipline de karatéka ? Retour sur une jeunesse partagée la France et le Portugal, entre bohème et sévérité, avec Joana Vasconcelos, qui expose jusqu’au 17 février "Branco Luz" au Bon Marché Rive Gauche.

avec :

Joana Vasconcelos (artiste).

En savoir plus

  Ses installations sont unanimement saluées, de la Mostra de Venise au Guggenheim de Bilbao, en passant par le Château de Versailles. Elles sont souvent qualifiées de kitsch, de baroques, de provocantes. Pourtant, derrière ses walkyries et son esprit féministe, se cache une véritable passion, entretenue depuis l’enfance, pour le karaté : 

Ca a toujours fait partie de qui je suis... Et quand on est ceinture noire à 17 ans, on sait déjà ce que c’est que d’avoir une responsabilité et d'avoir son propre atelier pour travailler. je suis devenue une guerrière très jeune. C’est-à-dire que la rigidité et la poésie du karaté est toujours très présente dans mon œuvre... 

Publicité

Regard sur une jeunesse entre parents militants et professeurs exigeants, enter indépendance, volonté et bohème avec l'artiste plasticienne Joana Vasconcelos, qui expose actuellement et jusqu'au 17 février Branco Luz au Bon Marché Rive Gauche.

Références

L'équipe

Sophie Bober
Production