Nicolas Offenstadt ©AFP - Miguel Medina
Nicolas Offenstadt ©AFP - Miguel Medina
Nicolas Offenstadt ©AFP - Miguel Medina
Publicité
Résumé

Qu’est-ce qui pousse un adolescent indolent et bourgeois à s’intéresser à la Première Guerre mondiale ? Et comment stimuler l’attrait des jeunes d’aujourd’hui pour cette période charnière de l'Histoire ? Le regard d’un historien « passionné par les traces », Nicolas Offenstadt.

avec :

Nicolas Offenstadt (historien, maître de conférences à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne).

En savoir plus

Il a grandit dans les beaux quartiers de l’Ouest parisien, entre un père conservateur et une mère progressiste, tous deux médecins, tous deux férus de culture classique. Lui est indolent, jusqu’à l’entrée, un peu par hasard, en fac d’Histoire, où la passion pour les traces le rattrape : « 

Quand on a des origines peu ancrées, on a des interrogations un peu différentes. Le rapport à la trace, il est lié à sa propre histoire, et j’ai toujours eu une forme d’interrogation profonde liée à la Guerre des tranchées et à cette expérience-là.

Publicité

Membre du Conseil scientifique de la Mission du Centenaire, Nicolas Offenstadt a publié _La Grande Guerre - Carnet du Ce_ntenaire (A. Michel, 2016) et  Le Pays disparu – Sur les traces de la RDA (Stock, 2018)

Références

L'équipe

Sophie Bober
Production