Les serpents en guimauve de Fabrice Lucchini s'arrachaient rue de Cliagnacourt à Paris...
Les serpents en guimauve de Fabrice Lucchini s'arrachaient rue de Cliagnacourt à Paris...
Les serpents en guimauve de Fabrice Lucchini s'arrachaient rue de Cliagnacourt à Paris...
Les serpents en guimauve de Fabrice Lucchini s'arrachaient rue de Cliagnacourt à Paris...
Publicité

Fabrice Luchini aime manger. Mais il adore aussi les digressions. Alors pour sa madeleine, il partage son amour des deux.

Nous avons rencontré l'inimitable Fabrice Luchini, qui joue en ce moment dans deux théâtres à la fois, les deux à Paris. Au théâtre Marigny, où il présente C_onversation autour des portraits et des autoportraits_ et où se mêlent les figures de Gaston Gallimard, d’Arthur Rimbaud, de Philippe Lançon ou de Jean Cocteau. Et au théâtre de la porte Saint Martin, où il reprend Des écrivains parlent d’argent, et cette fois-ci il y convoque Karl Marx, Charles Peguy ou Emile Zola.

Des écrivains parlent d'argent, en ce moment au théâtre de la Porte Saint Martin à Paris
Des écrivains parlent d'argent, en ce moment au théâtre de la Porte Saint Martin à Paris

https://www.portestmartin.com/

Publicité

Mais si les écrivains parlent d’argent, la madeleine de Fabrice Luchini ne coute pas grand chose. Attention, l'énumération à venir est délicieusement sucrée.

"La pâte d'amande c'est une illusion, un fantasme, un leurre, n'investissons pas trop sur la pâte d'amande. "

L'équipe

Portrait de Mattéo Caranta
Portrait de Mattéo Caranta
Mattéo Caranta
Production