France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus
Philippe Laudenbach, Thierry Wirth et Jean-Michel Barrault
Philippe Laudenbach, Thierry Wirth et Jean-Michel Barrault
© Radio France

Philippe Laudenbach, Thierry Wirth et Jean-Michel Barrault ©Radio France/ Aurélie Luneau

A l’occasion de l’exposition « James Cook et la découverte du Pacifique », qui est présentée au Musée historique de Berne jusqu’au 17 février 2010, et qui rassemble de très belles collections d’objets, d’archives, de peintures, d’instruments scientifiques et autres trésors de cette époque (1768-1779), amassés lors des trois voyages de Cook autour de la terre, nous vous proposons d’entrer dans l’univers de ces circumnavigations et des avancées scientifiques qu’elles ont engendrées.

Publicité

Successeur de Bougainville et de Samuel Wallis, et précurseur des voyages de Lapérouse, celui que l’on prit l’habitude d’appeler « Capitaine Cook » fut à l’origine d’un engouement des Européens pour le Pacifique. Grâce à cet explorateur cartographe passionné, figure centrale du siècle des Lumières en Angleterre, les premières cartes terrestres et marines, et les premiers relevés de la faune et de la flore des îles du Pacifique furent établis.

« Mon ambition me conduit non seulement plus loin qu’aucun autre homme n’est allé avant moi, mais aussi loin que je crois possible à un homme d’aller », écrivait-il dans un de ses nombreux journaux de voyage. Lors de chaque expédition, il s’entoura de scientifiques et d’artistes, et ses découvertes constituent, aujourd’hui encore, un apport fondamental en matière de navigation, d’astronomie, d’ethnographie, de sciences naturelles, de botanique et de zoologie, sans parler de la mémoire de la culture et du savoir faire artisanal des populations du Pacifique, sauvée de l’oubli. Une contribution au savoir scientifique majeur, l’œuvre d’un officier de marine britannique, honoré et quasi vénéré dans son pays, et dont la mort, brutale et tragique, en fit un héros légendaire !

Avec Jean-Michel Barrault, journaliste et écrivain de marine, Marshall Sahlins **(interviewé par Catherine de Coppet), ** professeur d’anthropologie à l’université de Chicago, spécialiste des sociétés polynésiennes et de l’économie primitive, connaisseur de la dernière période de la vie de James Cook et en duplex de Berne **Gabrielle Keck ** ancienne vice-directrice du Musée historique de Berne et chef de projet de l'exposition **James Cook et la découverte du pacifique ** .

Puis, dans la seconde partie de l’émission, le chercheur Thierry Wirth de l’unité « Origine, structure et évolution de la biodiversité » du MNHN viendra nous parler d’une première scientifique à laquelle il a participé : grâce aux avancées liées à l’ère de la génomique, une équipe internationale a détaillé l’histoire évolutive de la peste dans le monde, l’un des fléaux les plus importants de notre civilisation.

Références

L'équipe

Aurélie Luneau
Production
Céline du Chéné
Collaboration
Pascale Rayet
Réalisation
Catherine de Coppet
Collaboration
Catherine Donné
Collaboration