Un petite pas pour l'Homme
Un petite pas pour l'Homme ©Getty - stevecoleimages
Un petite pas pour l'Homme ©Getty - stevecoleimages
Un petite pas pour l'Homme ©Getty - stevecoleimages
Publicité

La Nasa : une histoire de conquêtes à n’importe quel prix ? Comment a-t-elle fait évoluer la science ? La Nasa a-t-elle aujourd’hui les moyens de ses ambitions ? Incarne-t-elle aujourd’hui un contre-pouvoir scientifique aux Etats-Unis ?

Avec
  • Isabelle Sourbès-Verger géographe, directrice de recherches CNRS Centre Alexandre Koyré, spécialiste des questions de géopolitique de l'espace et des politiques spatiales.
  • Xavier Pasco Directeur de la Fondation pour la recherche stratégique et spécialiste de l’espace

Le 29 juillet 1958, le président Dwight D. Eisenhower créé par décret la National Aeronautics and Space Administration. Nous sommes en pleine guerre froide, et l’URSS a une longueur d’avance en matière de conquête de l’espace, avec le lancement, quelques mois auparavant, de Spoutnik, le premier satellite artificiel de l’histoire. C’est le début de 60 ans de choix politiques, économiques et scientifiques qui enverront, suite à la volonté de Kennedy, des hommes sur la Lune en moins de 10 ans de travaux acharnés, des sondes aux confins du système solaire mais c’est surtout la consécration d’une nation, les Etats-Unis, comme champion incontesté de l’exploration spatiale. 

60 ans de la NASA : il était une fois l’espace : c’est le problème auquel nous allons nous atteler dans l’heure qui vient.

Publicité

Et pour nous raconter cette histoire de la NASA dans le temps record d’une heure il en faudrait bien plus !!! Nous avons le plaisir de recevoir Isabelle Sourbès-Verger, géographe, chargée de recherche CNRS au centre Alexandre Koyré, spécialiste des questions de géopolitique spatiale et Xavier Pasco, directeur de la Fondation pour la recherche stratégique, « Le nouvel âge spatial » aux éditions du CNRS.

Le reportage du jour

Le 5 mai dernier, sur la base californienne de Vandenberg, décollait la fusée Atlas V de la NASA. A bord, la sonde InSight, qui devrait atterrir sur Mars le 26 novembre prochain et étudier le sol de Mars. Lucile Fayon, alors en fin de thèse, assiste à ce lancement qui porte le sismomètre SEIS, fruit de trois années de travail. Témoignage au Laboratoire Astroparticules et Cosmologie de l’Université Paris Diderot. Par Céline Loozen :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage " "souvenir lancement InSight à Vandenberg" Laboratoire APC"

10 min

Le fil de l'émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les références musicales

Le titre du jour : “Space oddity” par David Bowie

Générique du début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy.

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow.

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Natacha Triou
Natacha Triou
Natacha Triou
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration