Sur Titan, plus gros satellite de Saturne situé à 1,5 milliards de kilomètres de la Terre, la température atteint les -180°C.
Sur Titan, plus gros satellite de Saturne situé à 1,5 milliards de kilomètres de la Terre, la température atteint les -180°C.
Sur Titan, plus gros satellite de Saturne situé à 1,5 milliards de kilomètres de la Terre, la température atteint les -180°C. - NASA
Sur Titan, plus gros satellite de Saturne situé à 1,5 milliards de kilomètres de la Terre, la température atteint les -180°C. - NASA
Sur Titan, plus gros satellite de Saturne situé à 1,5 milliards de kilomètres de la Terre, la température atteint les -180°C. - NASA
Publicité
Résumé

Quelles sont les caractéristiques connues de Titan et en quoi cette lune de Saturne est-elle particulièrement intéressante à étudier ? Que nous ont appris les sondes Pioneer, Voyager puis Cassini-Huygens ? Au-delà de ces sondes, comment étudie-t-on Titan depuis la Terre, et qu’a-t-on pu découvrir?

avec :

Alice Le Gall (Enseignante-chercheuse en planétologie au Latmos (Laboratoire ATmosphère Milieux, Observations Spatiales), Université de Versailles Saint-Quentin), Athena Coustenis (Astrophysicienne, directrice de recherche au Laboratoire de Recherches Spatiales et d’Instrumentation en Astrophysique (LESIA), à l’Observatoire de Paris-Meudon.).

En savoir plus

Le grand astronome Huygens l’a observé pour la première fois au XVIIème siècle et pourtant il a fallu attendre son survol à la fin du XXème siècle puis l’atterrissage d’une sonde à sa surface en 2005 pour commencer à mieux le comprendre. Titan, le plus grand satellite de Saturne intrigue à plusieurs titres. Seule lune du système solaire à posséder une atmosphère, Titan abriterait également sous sa surface un océan liquide où pourrait se jouer des interactions chimiques complexes. Si on rassemble ces données, et bien d’autres, Titan pourrait être l’un des candidats idéaux pour améliorer notre compréhension de l’apparition de la vie dans l’univers.

A l’attaque de Titan,  c’est le programme ambitieux de notre exploration pour l’heure qui vient, bienvenu dans La Méthode scientifique.

Publicité

Et pour parler de ce satellite de Saturne et de toutes les questions qu’il nous pose, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Athéna Coustenis, astrophysicienne, directrice de recherche CNRS au Laboratoire d'études spatiales et d'instrumentation en astrophysique (le LESIA) à l’Observatoire de Paris . Avec nous également Alice Le Gall, enseignante-chercheuse au Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations spatiales (le LATMOS) à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.

Le reportage du jour

Au Laboratoire Atmosphères, Observations Spatiales, le planétologue et astrobiologiste Thomas Gautier simule l’afflux de photons solaires sur un mélange de méthane et d’azote qui représentent l'atmosphère de Titan. Il en tire une poudre comparable aux aérosols qu’on trouve sur le satellite de Jupiter. Son analyse permet de mieux comprendre le climat et l’atmosphère, tout en restant sur Terre. Par Tom Umbdenstock.

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage

7 min

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de l’émission de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

58 min
  • [Vidéo] 2019 > La mission Dragonfly pour prendre la suite de Cassini / Huygens sur Titan. Lancement prévu en 2026 :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

59 min
  • [Vidéo] 14/01/2005 > La sonde Huygens se pose sur Titan :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les références musicales

Le titre du jour : "Supernova" par La Compagnie des musiques télescopiques

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration