Par isomorphisme, on peut penser que d'autres être que les humains ont des émotions. Cela car il y aurait des fonctions cérébrales similaires aux nôtres. C'est le cas des vertébrés et certains mollusques évolués." Georges Chapouthier
Par isomorphisme, on peut penser que d'autres être que les humains ont des émotions. Cela car il y aurait des fonctions cérébrales similaires aux nôtres. C'est le cas des vertébrés et certains mollusques évolués." Georges Chapouthier
Par isomorphisme, on peut penser que d'autres être que les humains ont des émotions. Cela car il y aurait des fonctions cérébrales similaires aux nôtres. C'est le cas des vertébrés et certains mollusques évolués." Georges Chapouthier - CC
Par isomorphisme, on peut penser que d'autres être que les humains ont des émotions. Cela car il y aurait des fonctions cérébrales similaires aux nôtres. C'est le cas des vertébrés et certains mollusques évolués." Georges Chapouthier - CC
Par isomorphisme, on peut penser que d'autres être que les humains ont des émotions. Cela car il y aurait des fonctions cérébrales similaires aux nôtres. C'est le cas des vertébrés et certains mollusques évolués." Georges Chapouthier - CC
Publicité
Résumé

Comment définir les émotions chez un animal ? Peut-on vraiment affirmer qu’un sentiment humain a un équivalent chez l’animal sans tomber dans l’anthropomorphisme ?

avec :

Astrid Guillaume (sémioticienne, maître de conférences à l'Université Paris Sorbonne et co- présidente de la Société française de Zoosémiotique), Georges Chapouthier (philosophe, neurobiologiste, directeur de recherche émérite au CNRS,), Marie-Claude Bomsel (Vétérinaire et professeur au Muséum national d'histoire naturelle (MNHN)).

En savoir plus

Nous diffusons aujourd’hui la table ronde enregistrée samedi dernier dans le grand amphi de la Sorbonne, dans le cadre du forum L’année vue par les savoirs, Premier forum de l’année autour de la question animale, nous nous sommes intéressés à la question de l’émotion. Un animal ressent-il ? Que ressent-il ? Et le fait qu’il ressente doit-il nous engager à repenser notre relation au monde animal, à moins qu’il ne l’ait déjà fait ?

A la recherche des émotions animales : c’est le sujet de ce premier forum L’année vue par les savoirs.

Publicité

Et pour parler de ces émotions, nous recevons Marie-Claude Bomsel, docteure vétérinaire et professeure honoraire au Muséum National d'Histoire Naturelle, Georges Chapouthier, directeur de recherche émérite au CNRS, neurobiologiste et philosophe, membre du conseil d'administration de La Fondation Droit Animal, Ethique et Sciences et Astrid Guillaume, sémioticienne, Maître de conférences HDR à Sorbonne Universités, membre du Comité scientifique de la Fondation Droit Animal, Ethique et Sciences, co-présidente de la Société Française de la Zoosémiotique.

Le fil de l'émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les références musicales

Générique du début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Elisabeth Miro
Réalisation
Zoé Sfez
Production déléguée
Céline Loozen
Collaboration