Si l'asthme léger ou modéré représente une majorité de cas d'asthmatiques, l'asthme sévère handicape la vie des personnes qui en souffrent. Cet asthme sévère est au coeur de nombreuses recherches.
Si l'asthme léger ou modéré représente une majorité de cas d'asthmatiques, l'asthme sévère handicape la vie des personnes qui en souffrent. Cet asthme sévère est au coeur de nombreuses recherches.
Si l'asthme léger ou modéré représente une majorité de cas d'asthmatiques, l'asthme sévère handicape la vie des personnes qui en souffrent. Cet asthme sévère est au coeur de nombreuses recherches. ©Getty - Karl Tapales
Si l'asthme léger ou modéré représente une majorité de cas d'asthmatiques, l'asthme sévère handicape la vie des personnes qui en souffrent. Cet asthme sévère est au coeur de nombreuses recherches. ©Getty - Karl Tapales
Si l'asthme léger ou modéré représente une majorité de cas d'asthmatiques, l'asthme sévère handicape la vie des personnes qui en souffrent. Cet asthme sévère est au coeur de nombreuses recherches. ©Getty - Karl Tapales
Publicité
Résumé

Qu’est-ce que l’asthme ? Comment diagnostique-t-on cette pathologie respiratoire et quels sont aujourd’hui les traitements privilégiés ? Quelles sont les raisons à l’augmentation du nombre de personnes souffrant d’asthme ces dernières décennies ? Quelles sont les principales pistes de recherche ?

avec :

Valérie Siroux (Epidémiologiste, chercheuse Inserm à l’Institut pour l’avancée des biosciences de Grenoble), Antoine Magnan (Pneumologue au CHU Nantes et chercheur à l'institut du thorax (CNRS/Inserm/Université de Nantes)).

En savoir plus

C’est la maladie chronique la plus courante chez l’enfant. En France, elle concerne 4 millions de personnes, 350 millions en tout dans le monde, et c’est un chiffre qui augmente de moitié tous les 10 ans. Et cette augmentation concerne tous les pays, du nord comme du sud. L’asthme est la plupart du temps une affection bénigne, mais ses formes sévères peuvent conduire au décès, c’est une maladie dont on ne guérit pas, et dont les causes sont encore très discutées. Quel lien avec la pollution atmosphérique, avec un terrain allergique, ou génétique ? On fait le point aujourd’hui sur nos connaissances sur l’asthme… 

Asthme, à bout de souffle : c’est le programme respiratoire qui est le nôtre pour l'heure qui vient.

Publicité

Et pour faire le tour de l’état de nos connaissances sur l’asthme, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Valérie Siroux, épidémiologiste, chercheuse INSERM à l’Institut pour l’avancée des biosciences de Grenoble, et Antoine Magnan pneumologue, professeur à l’université Versailles Saint-Quentin, chef du service de pneumologie à l’Hôpital Foch, à Suresnes.

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

À réécouter : Respiration : inspirez, expirez

Les références musicales

Le titre du jour : "La grande finale" par Ceylon

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm 

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration