Couverture de "L’homme truqué", de Maurice Renard, illustration de Louis Bailly – Affiche de l'exposition "Le merveilleux scientifique" à voir à la BNF du 23 avril au 25 août 2019
Couverture de "L’homme truqué", de Maurice Renard, illustration de Louis Bailly – Affiche de l'exposition "Le merveilleux scientifique" à voir à la BNF du 23 avril au 25 août 2019
Couverture de "L’homme truqué", de Maurice Renard, illustration de Louis Bailly – Affiche de l'exposition "Le merveilleux scientifique" à voir à la BNF du 23 avril au 25 août 2019
Couverture de "L’homme truqué", de Maurice Renard, illustration de Louis Bailly – Affiche de l'exposition "Le merveilleux scientifique" à voir à la BNF du 23 avril au 25 août 2019
Publicité

Que cache l’expression “Merveilleux-scientifique” ? Quelles étaient les idées avancées par Maurice Renard dans son manifeste de 1909 et en quoi est-il considéré comme le père fondateur de la science fiction ? La science peut-elle encore être merveilleuse ?

Avec
  • François Angelier Producteur de l’émission "Mauvais Genres" sur France Culture, spécialiste de littérature populaire
  • Roger Musnik Responsable de la collection "Les Orpailleurs" pour les éditions de la Bibliothèque Nationale de France
  • Fleur Hopkins Chercheur en Histoire de l'art

« Produit fatal d’une époque où la science prédomine sans que s’éteigne pourtant notre éternel besoin de fantaisie, c’est bien un genre nouveau qui vient de s’épanouir ». Ce sont les mots de Maurice Renard qui va être le porte étendard, et l’initiateur du Merveilleux Scientifique, un genre littéraire qui se construit à la transition entre deux mondes : celui d’un présent scientiste, à la veille de la Première Guerre mondiale, mais qui a encore un pied dans un passé fantastique, merveilleux, où l’imaginaire du conte pénètre le présent à travers la science. C’est ce genre, apparu quelques année dans la littérature française, puis oublié, que nous vous invitons à redécouvrir aujourd’hui.

Avant la science-fiction : le merveilleux scientifique, c’est le programme littéraire qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode Scientifique.

Publicité

Emission impulsée par l’exposition qui vient d’ouvrir à la Bibliothèque Nationale, à Paris sur le site François Mitterrand et qui court jusqu’à fin août dont nous recevons aujourd’hui la commissaire Fleur Hopkins, l'animateur de la collection « Les Orpailleurs » aux éditions de la BNF Roger Musnik (et comment parler de merveilleux scientifique sans inviter le fan numéro 1 de Maurice Renard en France ?) et le producteur de "Mauvais Genres" François Angelier, tous les samedis à 22h sur France Culture.

Pour en savoir plus

Retrouvez aussi les compléments d'information sur le fil Twitter de la Méthode scientifique.

59 min

Les références musicales

Le titre du jour :  "Route d'azur" Les Mains d'Orlac

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm