Les biais cognitifs sont des mécanismes intuitifs et systématiques qui altèrent notre raisonnement.
Les biais cognitifs sont des mécanismes intuitifs et systématiques qui altèrent notre raisonnement. ©Getty -  Katie Edwards
Les biais cognitifs sont des mécanismes intuitifs et systématiques qui altèrent notre raisonnement. ©Getty - Katie Edwards
Les biais cognitifs sont des mécanismes intuitifs et systématiques qui altèrent notre raisonnement. ©Getty - Katie Edwards
Publicité

Que sont les biais cognitifs ? Quels sont les différents types connus ? Comment influencent-ils nos prises de décision ? Quels sont les mécanismes cognitifs permettant leur mise en oeuvre et pourquoi ? Quelle est l’influence des émotions sur les biais cognitifs ?

Avec
  • Stefano Palminteri Chercheur en neurosciences cognitives. Chargé de recherche inserm dans l’équipe “Apprentissage par renforcement” du laboratoire de Neurosciences cognitives et computationnelles de l’Ecole normale supérieure de Paris.
  • Olivier Houdé Professeur de psychologie du développement de l'enfant à l'Université Paris Descartes

En cette période de « post-vérité », pourquoi est-il si difficile de ré-implémenter de la raison dans notre approche de l’information, démultipliée par les réseaux que nous fréquentons de plus en plus assidûment, peut-être parce que nous sommes, dans ce bombardement informatif, de plus en plus victimes de nous-mêmes, à savoir de nos biais cognitifs et que les pourvoyeurs de fake news jouent, consciemment ou non, sur ces distorsions intérieures qui déforment notre perception du réel. C’est pourquoi nous vous proposons, aujourd’hui, un petit guide pratique pour réapprendre à penser contre soi.

Biais cognitifs : la fabrique des histoires : c’est le programme inhibiteur qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Publicité

Et pour essayer de remettre tout ça d’aplomb et de débiaiser ces petites cellules grises du mieux possible, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Olivier Houdé, professeur de psychologie à l’Université de Paris et directeur honoraire du laboratoire CNRS de Psychologie du Développement et de l’Education de l’Enfant et Stefano Palminteri, chercheur en neurosciences cognitives, chargé de recherche INSERM dans l’équipe « apprentissage du renforcement » du laboratoire Neurosciences cognitives et computationnelles de l’Ecole Normale Supérieure de Paris.

Penser "vraiment", c'est penser contre soi. Olivier Houdé

Le reportage du jour

Wim de Neys dirige le projet Diagnor au sein du Laboratoire de Psychologie du Développement et de l'Éducation de l'Enfant, rattaché à l’Université Paris-Descartes. Ce projet a pour objectif de diagnostiquer pourquoi un individu X ou Y est biaisé, en croisant l’étude sur le plan comportemental, physiologique et neurologique. Les premiers résultats montrent clairement que nous ne sommes pas tous égaux face aux biais : certaines personnes face à un problème, parviennent à inhiber naturellement leur intuitions erronées pour donner une bonne réponse, alors que d’autres personnes n’en sont pas capables. Etudier les raisons de ces différences est donc un enjeu, pour optimiser la prévention des biais, et par extension, les programmes éducatifs. Par Céline Loozen et Alexandra Delbot :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage "Détection des biais cognitifs et de leur inhibition" avec Wim de Neys, LaPsyDé, Paris Descartes

7 min

Pour aller plus loin

[Thread] Retrouvez toutes les références de l'émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Raison sous influence (La Recherche, 2019)

Chers leaders politiques, pour une meilleure prise de décision, abandonnez vos biais cognitifs ! (Usbek & Rica, septembre 2019)

[Dossier] 2019 > Les biais cognitifs : entre nécessité et danger (Cairn info)

Les algorithmes sont partout, leurs biais sont trompent (Sciences & Avenir, mars 2019)

“Une multitude de biais cognitifs faussent les décisions d’embauche” (Le Monde, février 2019)

[Vidéo] > Apprendre par ses succès et ses erreurs par Stefano Palminteri (ENS)

Notre cerveau archaïque nous rend vulnérables aux théories du complot (Sciences & Avenir, 2018)

Nos choix sont souvent irrationnels, même financièrement (Inserm, 2018)

Comment les réseaux sociaux accentuent l’enfermement dans ses idées (Le Monde, 2018)

Peut-on s’extraire du biais de confirmation lors de la prise de décision ? (ENS)

Tous racistes ? Les biais implicites par David Louapre (Science Étonnante)

Et si l’optimisme s’apprenait ? (Inserm, 2017)

Un biais de confirmation à l’origine notre entêtement ? (Inserm, 2017)

58 min
58 min

Les références musicales

Le titre du jour : « Un cerveau » par Machinchose

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Natacha Triou
Natacha Triou
Natacha Triou
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration