Un patient participe à une session de neuro-feedback - Mario Anzuoni
Un patient participe à une session de neuro-feedback - Mario Anzuoni
Un patient participe à une session de neuro-feedback - Mario Anzuoni
Publicité
Résumé

Qu'est-ce que la biologie participative ? Que permet-elle ?

avec :

Quitterie Largeteau (Co-fondatrice de Biohacking Safari), Thomas Landrain (Co-fondateur et président de La Paillasse).

En savoir plus

« La science n’a pas de patrie, parce que le savoir est le patrimoine de l’humanité », disait Louis Pasteur. Il était bien loin de savoir que sa citation posait les bases de ce qui deviendra, près de 2 siècles plus tard, le biohacking, ou biologie participative en français, un mouvement qui veut s’affranchir des brevets, des grands laboratoires privés et rendre les sciences du vivant accessibles à tous jusque, dans certains cas extrêmes, chercher à modifier son propre corps pour le bien commun.

Biohacking, qui sont les nouveaux explorateurs du vivant ? C’est le problème que La Méthode scientifique va tenter de résoudre dans l’heure qui vient.

Publicité

Et pour mener ce parcours exploratoire des sciences du vivant pour tous, La Méthode scientifique a le plaisir d’accueillir le porte-parole du biohacking en France Thomas Landrain, co-fondateur du premier laboratoire participatif La Paillasse, et Quitterie Largeteau, cofondatrice du projet BioHacking Safari, un projet qui a pour but de rendre compte des pratiques de biologie participative dans le monde.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage Le biohacking, et l'electrosimulation

6 min

Les références musicales :

Le titre du jour : “Human projects” par United Fools

Générique du début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Elisabeth Miro
Réalisation
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration