L’auto-reproduction c'est l'idée de construire une cellule synthétique à partir de molécules ou de machineries moléculaires de cellules simples. ©Getty - Luis Momina
L’auto-reproduction c'est l'idée de construire une cellule synthétique à partir de molécules ou de machineries moléculaires de cellules simples. ©Getty - Luis Momina
L’auto-reproduction c'est l'idée de construire une cellule synthétique à partir de molécules ou de machineries moléculaires de cellules simples. ©Getty - Luis Momina
Publicité
Résumé

Qu'est-ce qu'une cellule artificielle ? Où en est-on de leur fabrication ? Quelles sont les fonctions biologiques et métaboliques qui doivent être reproduites ? Pourquoi vouloir fabriquer des cellules artificielles ? Quelles sont les applications potentielles ?

avec :

Jean-Christophe Baret (Enseignant-chercheur de l’université de Bordeaux au laboratoire CNRS Centre de recherche Paul Pascal (CRPP). Il est aussi membre de l’Institut Universitaire de France), Léa-Lætitia Pontani (Chargée de recherche CNRS au laboratoire Jean Perrin dans l’équipe “Mécanique des systèmes biologiques intégrés et artificiels”).

En savoir plus

"Omnis cellula e cellula”, “Là où apparaît une cellule, il doit y avoir eu une autre cellule auparavant”. Ce célèbre adage du grand médecin allemand du XIXe siècle, Rudolf Virchow, serait-il en passe de devenir obsolète avec le développement des cellules artificielles ?

En s’attelant à la création de ces cellules en éprouvette, imitant les processus complexes propres aux cellules organiques, la biologie de synthèse pourrait répondre à des questions aussi vastes que celles de l’apparition de la vie sur Terre, ou encore apporter de nouvelles solutions thérapeutiques très prometteuses.

Publicité

Avant d’en arriver là, il faudra encore résoudre bon nombre de casse-têtes propres à la complexité du vivant, mais aussi apporter des garanties éthiques solides puisqu’on ne parle plus ici de la seule manipulation du vivant, on parle bien de re-création. 

"Cellules artificielles : il était une nouvelle fois la vie ?", c’est le programme biologique de synthèse que nous vous proposons pour l’heure qui vient. Bienvenue dans “La Méthode scientifique” !

Et pour parler de ces cellules recrées artificiellement nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Léa-Lætitia Pontani, chargée de recherche CNRS au laboratoire Jean Perrin au sein de l’équipe “Mécanique des systèmes biologiques intégrés et artificiels”, et Jean-Christophe Baret, enseignant chercheur au sein du Centre Paul Pascal, une unité mixte du CNRS et de l’Université de Bordeaux. 

Le reportage du jour 

Rencontre avec Lydéric Bocquet, chercheur CNRS au laboratoire de physique de l’Ecole Normale Supérieure à Paris. Il a développé une mémoire artificielle inspirée de nos neurones.  Avec Paul Robin et Théo Emmerich, deux doctorants, il a construit un prototype de neurone artificiel en créant de petites fentes pour mimer des canaux ioniques, des petites structures physiologiques qui s’ouvrent et se ferment et permettent la transmission d’information. L’application encore lointaine de ces travaux est de concevoir des mémoires électroniques plus efficaces. Comment fonctionne ce neurone artificiel ? Par Alexandra Delbot :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage

6 min

La recherche montre en main

En quatre minutes, Noëmie Coudon présente sa thèse, qu'elle effectue à l'école doctorale des sciences chimiques, en partenariat avec le Centre de Recherche Paul Pascal et de Matière Molle, sous la direction de Laurence Navailles et Nicolas Martin : 

"Comment concevoir des cellules artificielles inspirées du vivant ?"

Le projet est financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) et est coordonné par Dr. Douliez de l'Institut National de la Recherche pour l'Agriculture, l'Alimentation et l'Environnement (INRAE).

Pour aller plus loin 

Retrouvez le thread de l’émission du jour sur le fil twitter de La Méthode Scientifique.

59 min

Les références musicales 

Le titre du jour : "Le chuchoteur" par Prattseul

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Références

L'équipe

Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Mariam Ibrahim
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Collaboration