La neutralité carbone est-elle possible ? ©Getty - Robert Brook
La neutralité carbone est-elle possible ? ©Getty - Robert Brook
La neutralité carbone est-elle possible ? ©Getty - Robert Brook
Publicité
Résumé

Qu’est-ce qui se cache derrière l'appellation "compensation carbone" ? Est-ce une notion scientifique ? Quel est son fonctionnement ? Quels sont les différents projets menés par les acteurs de la compensation carbone ? Représente-t-elle un permis de polluer ?

avec :

Renaud Bettin (Responsable de l’action climat chez Sweep, logiciel en ligne de pilotage de la stratégie carbone des entreprises), Alice Valiergue (Sociologue et chercheuse associée au centre de Sociologie des organisations).

En savoir plus

C’est un commerce qui se veut vertueux, celui de la compensation carbone, qui vise à atteindre un Graal : la neutralité carbone. Derrière cette compensation réside en fait l’achat de crédit carbone, c’est-à-dire la participation financière à des projets visant à capter le CO2 : planter un arbre par exemple.

On comprend donc facilement que dès que l’on évoque le fait de financer des projets de compensation carbone, l’ombre du droit à polluer et du "greenwashing" commence à planer. Il y a pourtant mille nuances de compensation carbone et c’est à ces nuances que nous consacrerons notre émission, mais aussi aux méthodes scientifiques qui accompagnent ces pratiques de compensation.

Publicité

"Compensation carbone : l’arbre qui cache la forêt ?", c’est la question environnementale à laquelle nous nous attellerons dans l’heure qui vient. Bienvenue dans “La Méthode scientifique” !

Pour nous expliquer tous les rouages de la compensation carbone, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Alice Valiergue, sociologue et chercheuse associée au centre de sociologie des organisations de Sciences Po et Renaud Bettin, responsable de l’action climat pour le logiciel Sweep.

Le reportage du jour

Rencontre avec Tamara Ben-Ari, chercheuse d’INRAE rattachée à l’Institut d’écologie et des sciences de l’environnement de Paris. Elle est co-porteuse du projet Labos1point5 avec l’astrophysicien Olivier Berné. Quels sont les objectifs de cette initiative ? Comment mesurer et réduire l'empreinte carbone des laboratoires de recherche ? Par Alexandra Delbot :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage

6 min

L’outil GES1point5 permettant de mesurer l’empreinte carbone a été développé par Odile Blanchard et Jérôme Mariette. La partie expérimentation qui permet aux laboratoires de s’emparer de ces mesures et de procéder à des arbitrages pour réduire les émissions de GEs est pilotée par Olivier Ragueneau et Audrey Sabbagh.

La recherche montre en main 

En quatre minutes, François Allain présente sa thèse, qu'il effectue à l'Ecole doctorale Ville, Transports et Territoires, en partenariat avec le laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés, sous la direction de Olivier Coutard : 

"Compensation carbone locale volontaire et neutralité carbone en France"

Pour aller plus loin

Retrouvez le thread de l’émission du jour sur le fil twitter de La Méthode Scientifique !

Les références musicales 

Le titre du jour : "Les filles de la TV" par Ivan Eugène Joseph

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Références

L'équipe

Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Olivier Bétard
Réalisation
Mariam Ibrahim
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Alexandra Delbot
Collaboration