Sachant que « toute conscience est conscience de quelque chose » selon Brentano et Husserl (1900), la conscience de soi peut être définie comme la conscience que l’individu a de lui-même à tout point de vue : physique, perceptif, mental, émotionnel..
Sachant que « toute conscience est conscience de quelque chose » selon Brentano et Husserl (1900), la conscience de soi peut être définie comme la conscience que l’individu a de lui-même à tout point de vue : physique, perceptif, mental, émotionnel..
Sachant que « toute conscience est conscience de quelque chose » selon Brentano et Husserl (1900), la conscience de soi peut être définie comme la conscience que l’individu a de lui-même à tout point de vue : physique, perceptif, mental, émotionnel.. - Elva Etienne
Sachant que « toute conscience est conscience de quelque chose » selon Brentano et Husserl (1900), la conscience de soi peut être définie comme la conscience que l’individu a de lui-même à tout point de vue : physique, perceptif, mental, émotionnel.. - Elva Etienne
Sachant que « toute conscience est conscience de quelque chose » selon Brentano et Husserl (1900), la conscience de soi peut être définie comme la conscience que l’individu a de lui-même à tout point de vue : physique, perceptif, mental, émotionnel.. - Elva Etienne
Publicité
Résumé

Comment définir la conscience de soi ? Que nous apprend l’imagerie cérébrale sur la conscience de soi ? La conscience de soi est-elle le privilège des cerveaux les plus développés ? A quoi ressemblent les troubles de la connaissances de soi et qu’est-ce qui les provoque ?

avec :

Francis Eustache (Neuropsychologue, directeur du laboratoire Inserm Neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine, professeur à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes - Président du Conseil Scientifique de l'Observatoire B2V des Mémoires), Claire Sergent (Enseignante et chercheuse au Laboratoire “Psychologie de la perception” à l’Université Paris Descartes).

En savoir plus

Le test traditionnel que l’on emploie pour mesure sur un individu – et principalement un animal, a, ou non, conscience de soi, est le test du miroir : placé devant un miroir avec une pastille de couleur sans odeur sur le corps, l’animal qui a conscience de lui va se servir de l’image dans le miroir pour tenter de l’ôter. Mais de récentes études montrent que ce test a peut-être été surestimé, et la notion d’une conscience de soi liée à une forme de complexité cérébrale supérieure est remise en cause. Parce qu’après tout, qu’est-ce que ça veut dire, avoir conscience de soi ? Et qu’est-ce le que le soi ? Le self ? Le moi ? Et est-ce que conscience de soi signifie conscience, tout court ?

Conscience de soi : Je est un autre : c’est le problème central que La Méthode scientifique va tenter de refléter dans l’heure qui vient.

Publicité

Et pour évoquer ces questions sensibles autant en termes de neuroscience que de psychologie, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Claire Sergent, enseignante chercheuse au laboratoire « Psychologie de la perception » à l’Univerité Paris Descartes et Francis Eustache, neuropsychologue, directeur d’études à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, et directeur de l’unité de recherche INSERM « neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine » à l’Université de Caen-Basse Normandie.

Le reportage du jour 

Rencontre avec Dalila Bovet, éthologue au sein du Laboratoire Ethologie, Cognition et Développement à l’Université Paris Nanterre. Comment définir la conscience de soi chez les animaux et comment la mettre en évidence expérimentalement ? Par Antoine Beauchamp : 

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - REPORTAGE Antoine Beauchamp/Dalila Bovet perception de soi chez les oiseaux

6 min

Le fil de l'émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les références musicales

Le titre du jour : "Et moi et moi et moi" par Jacques Dutronc

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Natacha Triou
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration