Crâne de Cro-Magnon
Crâne de Cro-Magnon
Crâne de Cro-Magnon - Desc/Em (CC BY-NC-SA 2.0)
Crâne de Cro-Magnon - Desc/Em (CC BY-NC-SA 2.0)
Crâne de Cro-Magnon - Desc/Em (CC BY-NC-SA 2.0)
Publicité
Résumé

Comment l’homme de Cro-Magnon a-t-il été découvert ? Quel a été l’impact scientifique et culturel de cette découverte ? Qu’ignore-t-on encore de Cro-Magnon ? Qu’est-ce qui fait encore aujourd’hui de Cro-Magnon une découverte symbolique ?

avec :

Dominique Henry-Gambier (directrice de recherche au CNRS), Roland Nespoulet (Préhistorien, maître de conférences au MNHN).

En savoir plus

C’est une trouvaille miraculeuse, et qu’on a longtemps dite fortuite, survenue il y a 150 ans dans une grotte de Dordogne. Là, dans cet abri sous roche aux Eyzies-de-Tayac, ont été découverts les fossiles de plusieurs êtres humains, qui vécurent au Paléolithique supérieur. Le plus célèbre d’entre eux est surnommé le « Vieillard » : on découvrira plus tard qu’il n’avait qu’une quarantaine d’années au moment de sa mort ! Les scientifiques, comme le public, s’emballent aussitôt pour cette découverte. Il faut dire qu’en 1868 l’étude de la préhistoire se constitue comme une science. Mais aujourd’hui, que reste-t-il de Cro-Magnon, ce vénérable ancien qui chassait le Mammouth et aimait les parures ?

Cro-Magnon : 150 ans d’une découverte (pré)historique, c’est le sujet ancestral que nous traiterons dans l’heure qui vient. Bienvenue dans la Méthode scientifique.

Publicité

Pour parler de Cro-Magnon, de la façon dont il a été découvert, du retentissement à l’époque et de l’héritage de cette découverte aujourd’hui, deux invités aujourd’hui : Dominique HENRY-GAMBIER, anthropologue, directrice de recherche CNRS au laboratoire d’anthropologie des populations du passé de l’Université de Bordeaux I, et Roland NESPOULET, préhistorien, maître de conférences au Muséum national d’Histoire naturelle à Paris.

Le reportage du jour

Rencontre avec Antoine Balzeau, paléoanthropologue et chargé de recherches CNRS au Musée de l’Homme. Comment a-t-on découvert grâce au crâne fossilisé du “Vieillard” de l’abri de Cro-Magnon qu’il souffrait de neurofibromatose ? Et que nous apprend le moulage de l’endocrâne de cet individu sur la variabilité morphologique de notre espèce : Homo Sapiens ? Par Antoine Beauchamp :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage Antoine Beauchamp / Antoine Balzeau Cro Magnon

8 min

Le fil de l'émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les références musicales

Le titre du jour : “Skeletons" par YEAH YEAH YEAHS

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Olivier Lascar
Production
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Matthieu Lefrançois
Collaboration
Natacha Triou
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration