Loch Ness Monster, peinture d'Hugo Heikenwaelder (1999).
Loch Ness Monster, peinture d'Hugo Heikenwaelder (1999). - Creative Commons
Loch Ness Monster, peinture d'Hugo Heikenwaelder (1999). - Creative Commons
Loch Ness Monster, peinture d'Hugo Heikenwaelder (1999). - Creative Commons
Publicité

A la découverte des animaux mystérieux.

Avec

Rediffusion du 31 octobre 2016

Quel est le point commun entre le calamar géant, le yéti, le cœlacanthe, l’okapi, le monstre du Loch Ness et la bête du Gévaudan ? Tous ces animaux, réels ou imaginaires, relèvent ou ont relevé du domaine de la cryptozoologie. Et en cette journée d’Halloween, il nous a semblé juste et bon d’examiner le sort fait par la science à ces bêtes légendaires qui parfois, sont belles et bien réelles.

Publicité

Qu’est-ce que le monstre du Loch Ness peut apprendre à la science. C’est l’énoncé très monstrueux du problème qui va occuper La Méthode scientifique dans l’heure qui vient.

Et qui mieux pour parler de cryptozoologie que deux cryptozoologues : Benoît Grison, docteur en sciences cognitives, biologiste et sociologue des sciences. Il publie « Le bestiaire énigmatique de la cryptozoologie, du Yémen au Calamar Géant », aux éditions Delachaux et Niestlé. Eric Buffetaut, paléontologue, directeur de recherche au laboratoire de géologie de l’ENS. Il publie « A la recherche des animaux mystérieux, idées reçues sur la cryptozoologie » qui parait à la fin de la semaine aux éditions du Cavalier Bleu. « Biologiste », « paléontologue » ça veut dire qu’on ne dit pas « cryptozoologue » ?

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les références musicales :

Le titre du jour : "Mokele Mbembe" par Monitor

Générique du début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow

L'équipe