En juillet 2019, on dénombrait 31 nouvelles espèces découvertes depuis le début de l’année.
En juillet 2019, on dénombrait 31 nouvelles espèces découvertes depuis le début de l’année.  ©Getty - MARK GARLICK/SCIENCE PHOTO LIBRARY
En juillet 2019, on dénombrait 31 nouvelles espèces découvertes depuis le début de l’année. ©Getty - MARK GARLICK/SCIENCE PHOTO LIBRARY
En juillet 2019, on dénombrait 31 nouvelles espèces découvertes depuis le début de l’année. ©Getty - MARK GARLICK/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Publicité

Quelles sont les dernières nouvelles des dinosaures ? Comment avance la recherche dans ce domaine ? Continue-t-on de faire des découvertes ? En sait-on plus sur leur morphologie et leur écologie ? Quelles sont les dernières techniques d’analyse des fossiles ?

Avec

Pas une semaine sans que l’on vous annonce, ici dans le journal des sciences ou ailleurs, une fouille, un nouveau fossile, un record de taille battu, une nouvelle espèce. C’est bien simple, jamais l’actualité concernant les dinosaures n’avait été aussi foisonnante, au point que l’on parle aujourd’hui de « l’âge d’or » des dinosaures tant les fouilles sont fructueuses. Mais cet âge d’or n’est-il pas aussi l’âge de la précipitation ? Que sait-on aujourd’hui de ces clades qui couvrent des centaines de millions d’années, des dizaines de milliers d’espèces, extraordinairement diverses, et que l’on regroupe sur l’appellation commune de dinosaures. On fait le point sur nos connaissances. Et promis, on vous dira si les raptors avaient vraiment des plumes.

Dinosaures : les rois maudits. C’est le programme foisonnant qui est le nôtre pour l'heure qui vient. bienvenue dans La Méthode scientifique. 

Publicité

Et pour faire le point sur nos connaissance sur cette si vaste famille, qui a régné bien plus longtemps sur notre planète que nous autres pauvres petits mammifères, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Ronan Allain, paléontologue, maître de conférences au Centre de recherche sur la paléobiodiversité et les paléoenvironnements du MNHN et Eric Buffetaut, directeur de recherche émérite CNRS au laboratoire de géologie de l’ENS.

165 millions d’années, telle aura été la durée du règne, non pas « sans partage », mais en tout cas de l’extraordinaire succès écologique et évolutif des dinosaures.

Mais si dans l’esprit commun, tout est mélangé. Du terrible Tyrannosaure, aux véloces vélociraptors, de l’imposant brontosaure au cornu tricératops, des volants ptérodactyles aux archéoptéryx emplumés. Toutes ces créatures sont pourtant bien distinctes, parfois très éloignées dans le temps, et pour certains d’entre elles, n’appartiennent même pas à la branche phylogénétique dite « des dinosaures ».

Un exemple amusant : plus de temps s’est écoulé entre l’apparition du stégosaure, ce gros herbivore avec des plaques dressées sur le dos, et celle du tyrannosaure qu’entre l’apparition du tyrannosaure et de l’être humain !

Le reportage du jour

Rencontre avec Damien Germain, maître de conférence en paléontologie au Muséum national d’histoire naturelle et spécialiste d’histologie osseuse. A partir de fossiles d'hadrosaure récupérés dans les collections du Muséum, Damien Germain nous explique en quoi consistent les analyses de très fines tranches d’os de dinosaures et ce que leur étude notamment au microscope nous permet de dire sur leur biologie ou encore sur leur croissance. Par Antoine Beauchamp.

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

58 min

Les références musicales

Le titre du jour : "La chevauchée électrique" par Wendy Martinez 

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm 

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration