Pourquoi un tel regain d’intérêt de la recherche pour le recours thérapeutique aux psychédéliques ?
Pourquoi un tel regain d’intérêt de la recherche pour le recours thérapeutique aux psychédéliques ?
Pourquoi un tel regain d’intérêt de la recherche pour le recours thérapeutique aux psychédéliques ? ©Getty -  Misha Kaminsky
Pourquoi un tel regain d’intérêt de la recherche pour le recours thérapeutique aux psychédéliques ? ©Getty - Misha Kaminsky
Pourquoi un tel regain d’intérêt de la recherche pour le recours thérapeutique aux psychédéliques ? ©Getty - Misha Kaminsky
Publicité
Résumé

Qu’appelle-t-on drogues psychédéliques ? Quels sont les effets neurologiques de ces drogues ? Quelle est l’histoire de la recherche scientifique autour de ces drogues psychédéliques ? Quel pourrait être le recours thérapeutique à ces drogues dans le cas de pathologies ?

avec :

Valérie Bonnelle (Docteur en neurosciences, neuroscientifique, scientific officer de la Fondation Beckley en Angleterre), Alexandre Lehmann (Chercheur en neurosciences cognitives, directeur d’une équipe de recherche sur la plasticité cérébrale à l’université McGill, au Canada.).

En savoir plus

Dans les années 60, la France était à la pointe de la recherche médicale sur les drogues dites psychédéliques. LSD, psilocybines, ou autres drogues à effet hallucinogène que l’on cherchait à appliquer dans la lutte contre certains troubles psychiatriques, qu’il s’agisse de dépressions, de schizophrénie, ou d’addictions. Mais ces recherches ont été brusquement interrompues avec le classement de ces produits dans la liste des drogues prohibées et il aura fallu attendre plus de 40 ans pour qu’elles reprennent. Elles commencent maintenant tout juste à aboutir, avec dans les prochains mois, la probable mise sur le marché de l’une d’entre elles, mais pas en France, qui a depuis pris un retard considérable en la matière. 

Psychédéliques : une médecine secret-défonce. C’est le programme halluciné qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Publicité

Ceci étant dit, et avec mes plates excuses auprès de mes deux invités du jour, nous allons traiter très sérieusement de cette question de la recherche sur les substances psychédéliques et c’est un secteur de recherche absolument passionnant. Pour en parler, Valérie Bonnelle, neuroscientifique, scientific officer de la Fondation Beckley en Grande Bretagne et Alexandre Lehmann, chercheur en neuroscience cognitives, directeur d’une équipe de recherche sur la plasticité cérébrale à l’université McGill, au Canada.

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Les références musicales

Le titre du jour : "Alma Page" par Soleil Bleu

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm 

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration