Illustration d'une attaque de globules blancs sur une cellule cancéreuse -  SCIEPRO/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Illustration d'une attaque de globules blancs sur une cellule cancéreuse - SCIEPRO/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Illustration d'une attaque de globules blancs sur une cellule cancéreuse - SCIEPRO/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Publicité
Résumé

Pourquoi certaines thérapies contre les cancers cessent-elles de fonctionner ? Comment les cancers développent des mécanismes de résistances aux traitements ? Qu’est-ce que l’échappement thérapeutique ? Qu’advient-il lorsque les traitements habituels ne fonctionnent plus chez un patient ?

avec :

François Doz (Oncologue pédiatre), Sylvain Besle (Docteur en Sociologie, chercheur à l’Institut Gustave Roussy), Caroline Robert (Médecin et chercheuse, cheffe de l’unité de dermatologie de l’Institut Gustave-Roussy).

En savoir plus

Si à l’échelle nationale, le nombre de nouveaux cas de cancer est en léger recul, ainsi que la mortalité induite, les cancers représentent toujours la première cause de mortalité avec autour d’un décès sur 4. Pourtant, jamais les traitements et le diagnostic n’ont été aussi performants avec l’arrivée notamment des thérapies ciblées et de l’immunothérapie mais malgré cela, il arrive que des tumeurs, qui répondent dans un premier temps favorablement aux traitements, finissent pas ne plus y répondre et à recommencer à se développer. Cette situation, c’est ce que l’on appelle « l’échappement thérapeutique ». Quelles en sont les raisons, et comment le prendre en charge ?

Échappement thérapeutique : quand les cancers font de la résistance : c’est le programme oncologique qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Publicité

Pour comprendre ce qui est à l’œuvre dans ces situations d’échappement thérapeutique et ce que peut la médecine notamment via l’admission dans des protocoles expérimentaux ou des essais cliniques en cours, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Caroline Robert, cheffe du service de dermatologie à l’Institut Gustave Roussy et à l’Université Paris Sud, co-directrice de l’équipe de recherche sur le mélanome à l’Inserm, Sylvain Besle, docteur en sociologie, chercheur à l’Institut Gustave Roussy, co-responsable du programme de recherche SINCRO (Sociologie des Innovations en Cancérologie) du laboratoire SESSTIM de l’Inserm de l’Université d’Aix-Marseille et François Doz, oncologue pédiatre, directeur adjoint de la recherche clinique l’innovation, et l’enseignement dans le centre d’oncologie SIREDO, responsable de la recherche clinique en pédiatrie de l’Institut Curie et professeur à l’Université Paris Descartes.

Le reportage du jour

Rencontre avec Gilles Vassal, pédiatre oncologue directeur de la recherche clinique à l’Institut Gustave Roussy. Quels sont les enjeux des programmes de recherche AcSé et MappyActs pour les patients atteints de cancer en situation d’échec thérapeutique ? Par Antoine Beauchamp :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Gilles Vassal

7 min

L'archive du jour

C’est sans doute l’une des situations cliniques les plus difficiles à comprendre et à accepter : la tachyphylaxie, ou échappement thérapeutique : le fait qu’une tumeur, répondant dans un premier temps favorablement à un traitement, finisse par ne peu ou plus y répondre. Il faut distinguer l’échappement de l’échec thérapeutique. Pourquoi et comment les tumeurs réussissent-elles à « s’immuniser » à un traitement « conventionnel » ? Certains cancers produisent-ils plus d’échappement thérapeutiques que d’autres ? Et que faire dans ces cas pour trouver d’autres solutions de traitements ?

D’autant que la situation est très difficilement intelligible pour les patients qui sont par ailleurs abreuvés d’informations sur les nouveaux remèdes « miracles » contre le cancer et ce depuis fort longtemps, comme en atteste cette archive. Nous sommes en 1954 sur la RDF :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Archive RDF 1954

1 min

Les repères

Les cancers demeurent la principale cause de mortalité en France et dans les pays riches. Ce sont des maladies multifactorielles provoquées initialement par la transformation de cellules, conduisant à une prolifération excessive. Plusieurs thérapeutiques existent, utilisés seules ou en combinaison, comme la chirurgie d’exérèse, la radiothérapie externe ou interne et les traitements médicamenteux. Si ces traitements sont efficaces dans un premier temps, les cancers peuvent néanmoins devenir résistants du fait de leur très grande adaptabilité. Les patients se retrouvent alors confrontés à une situation d’échappement thérapeutique.

Pour aller plus loin

[Thread] Retrouvez aussi les sources de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

58 min
58 min
18 min

Les références musicales

Le titre du jour : "Oh Tiger mountain" par Little Red Cells

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Framh

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Natacha Triou
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration
Alexandra Delbot
Collaboration