En quoi “dépasser’ Einstein constitue-t-il un objectif pour beaucoup de physiciens actuellement ?
En quoi “dépasser’ Einstein constitue-t-il un objectif pour beaucoup de physiciens actuellement ?
En quoi “dépasser’ Einstein constitue-t-il un objectif pour beaucoup de physiciens actuellement ? ©Getty - Steve Heap
En quoi “dépasser’ Einstein constitue-t-il un objectif pour beaucoup de physiciens actuellement ? ©Getty - Steve Heap
En quoi “dépasser’ Einstein constitue-t-il un objectif pour beaucoup de physiciens actuellement ? ©Getty - Steve Heap
Publicité
Résumé

Quels ont été les travaux et les domaines de recherches d’Einstein après les succès de sa théorie de la relativité restreinte et générale ? Quelle a été sa posture vis-à-vis de la nouvelle physique quantique dans les années 20 ? Comment la comprenait-il et quelles étaient ses critiques à son égard ?

avec :

Olivier Darrigol (Historien des sciences, directeur de recherches CNRS au laboratoire SPHERE à l’Université Paris-Diderot.), Alain Aspect (spécialiste de l’optique quantique, professeur à l’Institut d’Optique et à l’Ecole Polytechnique, lauréat de la médaille d’or du CNRS en 2005, de la médaille Albert Einstein en 2012 et de la médaille Niels Bohr en 2013.).

En savoir plus

Troisième et a priori dernier chapitre de notre série consacrée à Einstein. Après la jeunesse et la relativité restreinte, la révolution de la relativité générale, nous allons nous intéresser à ce qui est peut-être l’un des plus grands malentendus dans l’histoire d’Albert Einstein : l’histoire des sciences aurait ainsi retenu qu’il était contre la mécanique quantique, que c’est un secteur de la physique qu’il méprisait, ou vis-à-vis duquel il était extrêmement critique. Ce qui est globalement faux. Einstein, précurseur de la mécanique quantique, Einstein en quête d’une théorie du tout, Einstein, convaincu par le principe de localité, mais aussi la postérité des travaux d’Einstein, et comment ses prédictions se sont traduites en observations, et son héritage.

Einstein chapitre 3, l’héritage. C’est le programme un peu quantique tout de même qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Publicité

Et pour raconter cette troisième et dernière partie de la carrière scientifique d’Einstein, et rétablir une partie de vérité sur son rapport à la mécanique quantique, nous avons l’immense plaisir de recevoir Alain Aspect, professeur à l’Institut d’Optique et à l’Ecole Polytechnique et Olivier Darrigol, directeur de recherches CNRS au laboratoire SPHERE à l’Université Paris-Diderot.

Après un premier chapitre, le 7 janvier, consacré à sa jeunesse et à ses travaux au bureau des brevets de Berne, jusqu’à la rédaction de son article sur la relativité restreinte et l’annus mirabilis de 1905. Après un deuxième chapitre consacré au 10 années suivantes, pendant lesquelles il élabora sa théorie de la relativité générale qui allait révolutionner notre conception de l’Univers, voici donc le troisième chapitre, le chapitre final, celui d’après 1915, celui d’Einstein prix Nobel, celui d’Einstein et la théorie d’unification mais aussi d’Einstein et la mécanique quantique.

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À lire aussi : Einstein chapitre 1 : relativisons

À lire aussi : Einstein chapitre 2 : généralisons !

Les références musicales

Le titre du jour : "Unschooling" par Social Chameleon

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration