Le Fond diffus cosmologique est la première lumière émise par l'Univers, 380 000 ans après le Big Bang
Le Fond diffus cosmologique est la première lumière émise par l'Univers, 380 000 ans après le Big Bang - Esa
Le Fond diffus cosmologique est la première lumière émise par l'Univers, 380 000 ans après le Big Bang - Esa
Le Fond diffus cosmologique est la première lumière émise par l'Univers, 380 000 ans après le Big Bang - Esa
Publicité

Qu'est-ce que le fond diffus cosmologique ? Comment le fait d'étudier le fond diffus cosmologique permet-il de comprendre l'évolution future de l'Univers ?

Avec
  • Nabila Aghanim Astrophysicienne et cosmologiste spécialiste de l'interprétation du rayonnement fossile, directrice de recherches à l'Institut d'astrophysique spatiale (IAS) d'Orsay
  • Jean-Loup Puget astrophysicien

Lorsque l’on cherche à remonter loin, très loin dans l’univers, à la fois dans l’espace et dans le temps, arrive une barrière, aux alentours de 380 000 ans après le Big Bang qui est aujourd’hui notre limite observable. Cette limite, c’est le Fond Diffus Cosmologique. Un rayonnement électromagnétique fossile qui nous renseigne sur les tout débuts de l’univers, et qui continue à égrener, année après années, des informations, au compte-goutte, quelques mystères également comme ce point froid qui pourrait, le cas échéant, nous ouvrir la porte vers d’autres univers.

Fond diffus cosmologique : et l’univers s’éclaira ! C’est le problème qui va occuper La Méthode scientifique pour l’heure qui vient.

Publicité

Et pour plonger là-bas tout au fond, très loin au plus près des origines de l’univers, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Nabila Aghanim, directrice de recherche CNRS, directrice de recherche dans l’équipe Matière Interstellaire et Cosmologie à l’Institut d’Astrophysique Spatiale d’Orsay, et directrice de l’Observatoire des Sciences de l’Univers de l’Université Paris Sud et Jean-Loup Puget, également directeur de recherche dans l’équipe Matière Interstellaire et Cosmologie, dont il est l’ancien directeur et il est responsable scientifique du module HFI du satellite PLANCK.

Le reportage du jour

Interview de Karim Benabed, astronome à l’Institut d’Astrophysique de Paris :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage "Fond diffus cosmologique " avec Karim Benabed

7 min

La vidéo embarquée du CNRS Images

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le fil de l'émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les références musicales

Le titre du jour : Gamma Ray par Beck

Générique du début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Elisabeth Miro
Réalisation
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration