Frankenstein
Frankenstein - CC
Frankenstein - CC
Frankenstein - CC
Publicité

Comment “Frankenstein ou le Prométhée moderne” a-t-il fait naître la SF moderne ? Quels savants de l’époque ont influencé Mary Shelley dans l’écriture de son oeuvre et pourquoi ? D’où vient l’appellation de “Frankenstein” ? Quelle fut la genèse de l’histoire ?

Avec
  • Catherine Lanone Professeur de littérature britannique à Université Sorbonne Nouvelle (Paris 3)
  • Simon Riaux Journaliste cinéma et scénariste, auteur de "Alien, la xénographie".
  • Jean-Claude Heudin enseignant chercheur en intelligence artificielle et son dernier livre est « Intelligence artificielle, manuel de survie Ed Science E book

Il y a 200 ans, le 11 mars 1818 paraissait presque sous le manteau, tiré à 500 exemplaires, un ouvrage anonyme, préfacé par Percy Shelley, intitulé : « Frankenstein ou le Prométhée moderne ». Il faudra peu de temps au public pour découvrir que l’auteur n’est pas le préfacier mais son épouse, Mary. C’est ce roman que l’histoire de la littérature retiendra comme étant le premier d’un genre nouveau, mêlant conte fantastique, réflexion morale, politique et progrès scientifique : la science-fiction. Deux siècles plus tard, Frankenstein vit encore, lui et sa créature, visages d’une monstruosité trop humaine et du scientifique démiurge à jamais débordé par sa propre création. 

Frankenstein, le premier monstre de la science : tel est le programme de La Méthode scientifique pour l’heure qui vient. 

Publicité

Et pour nous narrer ces deux cents ans d’histoire et les multiples visages qu’a revêtu ce mythe littéraire autant que scientifique, nos savants fous sont aujourd’hui Catherine Lanone, professeure de littérature britannique à l’Université Sorbonne Nouvelle, Jean-Claude Heudin, enseignant chercheur en intelligence artificielle, auteur des « Créatures artificielles, des automates aux mondes virtuels » chez Odile Jacob et il est en lui-même un miracle de la science Simon Riaux, rédacteur en chef du site Ecran Large.

Le fil de l'émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les références musicales

Générique du début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow

1h 50
1h 49

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Elisabeth Miro
Réalisation
Zoé Sfez
Zoé Sfez
Zoé Sfez
Production déléguée
Céline Loozen
Collaboration