Georges Cuvier : de fouilles et d'os

Le scad rond est une espèce de poisson des Carangidae. Il a été décrit en 1829 par le naturaliste et zoologiste français Georges Cuvier.
Le scad rond est une espèce de poisson des Carangidae. Il a été décrit en 1829 par le naturaliste et zoologiste français Georges Cuvier. ©Getty - Sepia Times
Le scad rond est une espèce de poisson des Carangidae. Il a été décrit en 1829 par le naturaliste et zoologiste français Georges Cuvier. ©Getty - Sepia Times
Le scad rond est une espèce de poisson des Carangidae. Il a été décrit en 1829 par le naturaliste et zoologiste français Georges Cuvier. ©Getty - Sepia Times
Publicité

Qui était Georges Cuvier ? Comment a-t-il ouvert la voie à la paléontologie, et posé les bases de l’anatomie comparée ? Quels étaient son idéologie et son raisonnement derrière sa pensée ?

Avec
  • Philippe Taquet Professeur au Muséum National d'Histoire naturelle et président de l'Académie des Sciences
  • Claudine Cohen philosophe et historienne des sciences, directeur d'études à l'EHESS

On lui doit la transformation de l’anatomie comparée et la création de la paléontologie. Celui que Stendhal surnommait “le Mammouth” a traversé de sa naissance en 1769 à sa mort en 1832, l’Ancien Régime, la Révolution, l’Empire, la Restauration et n’a jamais durant ces années de trouble perdu de son autorité scientifique ou politique. Si Georges Cuvier a initié un tournant majeur dans l’histoire des sciences naturelles, sa carrière a également connu sa part de controverses et de querelles. C’est donc un portrait strate après strate que nous vous proposons de réaliser dans l’heure qui vient.

Georges Cuvier : de fouilles et d’os. C’est le programme paléontologique qui est le nôtre pour l’heure qui vient bienvenue dans La Méthode scientifique !

Publicité

Et pour retracer l’histoire de cette figure majeure des sciences naturelles, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Claudine Cohen, philosophe, historienne des sciences, directrice d’études à l’EHESS, et à l’EPHE au Laboratoire Biogéosciences et membre du Centre de recherche sur les arts et le langage, autrice de nombreux ouvrages, on peut citer le dernier en date Nos ancêtres dans les arbres : penser l’évolution humaine paru en mars dernier aux éditions du Seuil. Nous recevons également Philippe Taquet, paléontologue, professeur émérite au Muséum National d’Histoire Naturelle, institution qu’il a dirigée de 1985 à 1990 et membre de l’Académie des sciences. On lui doit les ouvrages Georges Cuvier : naissance d’un génie et Georges Cuvier : Anatomie d’un naturaliste parus chez Odile Jacob.

Le reportage du jour

En anatomie comparée, Cuvier a réalisé de nombreux dessins des espèces qu’il a étudiées à partir de fossiles retrouvés dans le bassin parisien. Reportage au Fond Cuvier du MNHN, où l’on peut trouver d'une part les archives et les livres de Cuvier, et d’autre part, des collections de vélins, qui a été très enrichie grâce à ses travaux. Alice Lemaire, directrice de la bibliothèque, présente quelques manuscrits, dont son ouvrage de 1812, Recherches sur les ossements fossiles de quadrupèdes, dans lequel on trouve des représentations très précises de certains spécimens éteints, comme paléothérium ou bien la sarigue. Par Céline Loozen :

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage

7 min

Pour aller plus loin

Retrouvez le thread de l’émission du jour sur le fil twitter de La Méthode Scientifique

Matières à penser
44 min

Les références musicales

Le titre du jour : "La fin du monde" par Juniore

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

L'équipe