La gravitation quantique à boucle s’affronte avec la théorie des cordes pour résoudre l’un des plus grands chantiers de cette époque : unifier la physique quantique à la relativité générale
La gravitation quantique à boucle s’affronte avec la théorie des cordes pour résoudre l’un des plus grands chantiers de cette époque : unifier la physique quantique à la relativité générale - NASA/Sonoma State University/Aurore Simonnet
La gravitation quantique à boucle s’affronte avec la théorie des cordes pour résoudre l’un des plus grands chantiers de cette époque : unifier la physique quantique à la relativité générale - NASA/Sonoma State University/Aurore Simonnet
La gravitation quantique à boucle s’affronte avec la théorie des cordes pour résoudre l’un des plus grands chantiers de cette époque : unifier la physique quantique à la relativité générale - NASA/Sonoma State University/Aurore Simonnet
Publicité

Lee Smolin est-il un révolutionnaire ? Que veut-il réformer, dépasser dans sa communauté ? Comment, avec Carlo Rovelli notamment, a-t-il fondé la gravitation quantique à boucle ? En quoi consiste cette théorie et comment se démarque-t-elle de la string theory pour unifier la physique ?

Avec
  • Lee Smolin Chercheur en physique théorique à l’Institut Perimeter de Toronto

Et s’il fallait repartir de zéro ? Reprendre un cahier vierge, et tout réinventer. C’est l’appel audacieux de Lee Smolin concernant la physique théorique, appel qu’il détaille dans son dernier livre, “La révolution inachevée d’Einstein”. Selon lui, la mécanique quantique échoue à expliquer complètement la réalité. Au lieu de considérer qu’elle est incomplète et qu’il faut continuer à fouiller après près d’un siècle de sur place et d’impasse, il engage à revenir à la page blanche et à découvrir un autre système, qui serait lui complet. Lee Smolin n’en est pas à son coup d’essai. L’un des pères fondateurs de la gravitation quantique à boucle est un physicien iconoclaste, et secoue une fois de plus le monde de la physique académique.

Lee Smolin est notre invité spécial pour l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Publicité

Pour aller plus loin

[Thread] Retrouvez aussi les sources de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les références musicales

Le titre du jour : "Short Space of TIme" par Lewis Floyd Henry

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Framh

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Natacha Triou
Natacha Triou
Natacha Triou
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration