Le Gulf Stream et la circulation de l'Atlantique nord
Le Gulf Stream et la circulation de l'Atlantique nord
Le Gulf Stream et la circulation de l'Atlantique nord - Guérin Nicolas
Le Gulf Stream et la circulation de l'Atlantique nord - Guérin Nicolas
Le Gulf Stream et la circulation de l'Atlantique nord - Guérin Nicolas
Publicité
Résumé

Qu’est-ce que le Gulf Stream ? Comment les courants marins s’organisent-ils ? Quel est son impact sur les écosystèmes et sur le climat ?

avec :

Pierre Testor (Océanographe physicien, chargé de recherche CNRS au Laboratoire d'Océanographie et du Climat à Sorbonne Université), Sabrina Speich (Océanographe, physicienne au Laboratoire de Météorologie Dynamique, professeure au département de géosciences de l'École Normale Supérieure de Paris.).

En savoir plus

Vous avez certainement entendu ces derniers jours, et y compris sur cette antenne, peut-être même dans cette émission, qu’une récente étude publiée dans la revue Nature montrait que jamais le Gulf Stream n’avait été aussi faible, depuis plus d’un millénaire. Et avec cette nouvelle, c’est tout l’imaginaire Hollywoodien qui débarque le matin avec le café et la tartine : plus de Gulf Stream, c’est la grande glaciation du Nord, New York sous les glaces, St Tropez transformée en station de sports d’hiver, et pourquoi pas la faille de San Andréas qui détruit la Californie. Beaucoup d’idées reçues circulent sur le Gulf Stream... l’heure de comprendre précisément ce qu’est ce courant.

Gulf Stream : panne de courant ? C’est le programme océanique qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode scientifique.

Publicité

Et pour tout comprendre du Gulf Stream et tordre le cou aux fantasmes hollywoodiens, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Sabrina Speich, professeure de géophysique, océanographie et de sciences du climat à l’Ecole Normale Supérieure et Pierre Testor, océanographe physicien, chargé de recherche CNRS au laboratoire d’océanographie et du Climat à Sorbonne Université.

Il est en général invoqué pour expliquer la raison pour laquelle nos côtes occidentales de l’Atlantique bénéficient d’un climat doux et tempéré, tandis que nos voisins d’en face, au Canada et aux Etats-Unis, bénéficient eux d’un climat plus rigoureux, très froid en hiver et très chaud en été, pour preuve, Montréal est sur la même latitude que Royan ou l’île d’Oléron et on ne peut pas dire que ce soit exactement le même climat.

Pour expliquer cette différence, on invoque la plupart du temps le Gulf Stream. Or, c’est globalement faux. De même, lorsque cette étude publiée début mars dans Nature, évoquant un ralentissement inédit d’un grand courant marin de l’Atlantique nord, le raccourci vers l’arrêt du Gulf Stream a vite été fait, et mal fait.

Le reportage du jour

Reportage au laboratoire LOCEAN de Sorbonne Université, avec le chercheur Jean-Baptiste Sallée, qui co-publie une étude dans Nature sur l’altération de la dynamique de l’AMOC, la circulation thermohaline qui assure à la fois le bon brassage des couches océanique de l’Atlantique Nord, mais également contribue à la bonne régulation du climat. Par Céline Loozen :

Les bases documentaires

Retrouvez le thread de cette émission sur le fil Twitter de La Méthode scientifique.

3 min

Les références musicales

Le titre du jour : "Yeah yeah" par Stoner Bud’s

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Eve Etienne
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Céline Loozen
Collaboration