Dans le film "Aliens, Le Retour", des soldats sont placés en hibernation avant de parcourir l'espace
Dans le film "Aliens, Le Retour", des soldats sont placés en hibernation avant de parcourir l'espace
Dans le film "Aliens, Le Retour", des soldats sont placés en hibernation avant de parcourir l'espace - Brandywine Productions
Dans le film "Aliens, Le Retour", des soldats sont placés en hibernation avant de parcourir l'espace - Brandywine Productions
Dans le film "Aliens, Le Retour", des soldats sont placés en hibernation avant de parcourir l'espace - Brandywine Productions
Publicité
Résumé

Quels seraient les bénéfices de l'hibernation des astronautes durant les voyages spatiaux ? A quoi correspond l'hibernation chez les autres espèces animales ? L’hibernation spatiale est-elle un vieux rêve de science-fiction en passe de nourrir la science ?

avec :

Didier Schmitt (chargé de l'exploration humaine et robotique à l'Agence spatiale européenne (ESA)), Fabrice Bertile (Chargé de recherche CNRS dans l’équipe Spectrométrie de Masse Bio-organique à l’institut pluridisciplinaire Hubert Curien de Strasbourg.).

En savoir plus

C’est le topos de tous les films de science-fiction, l’un des tout premiers plan d’Alien : des caissons d’hypersommeil dans lesquels les voyageuses et voyageurs spatiaux se reposent, en état d’hibernation, pour se conserver lors de ces trajets très longue distance.

Ce topos, cette image de science-fiction, est-elle en passe de migrer, lentement mais sûrement, vers la réalité ? L’Agence Spatiale Européenne (ESA) a annoncé, fin janvier, travailler sur un concept d’hibernation pour les futurs astronautes, avec un module spatial piloté pendant le sommeil par une Intelligence Artificielle. Tout séduisant que soit ce projet, est-il envisageable à notre niveau de technologie ? Quelles sont les contraintes, physiologiques et technologiques, à la création de l’hibernation spatiale ?

Publicité

"Hibernation spatiale, le bon gros dodo" c’est le programme somnolent qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans "La Méthode Scientifique" !

Pour évaluer la faisabilité de ce long sommeil spatial, son niveau de réalisme et ses éventuelles échéances, nous avons le plaisir de recevoir  Fabrice Bertile, chargé de recherche CNRS dans l’équipe spectrométrie de masse bio-organique à l’Institut pluridisciplinaire Hubert Curien de Strasbourg, et  Didier Schmitt, chargé de la coordination des programmes et des programmes futurs à l’Agence Spatiale Européenne, et auteur de la bande-dessinée d’anticipation “Safari Rouge” avec Ava Dobrynine et Thomas ROME, aux éditions Weyrich.

Le reportage du jour

Rencontre avec Guillemette Gauquelin-Koch, responsable des Sciences de la vie au Centre national d’étude spatiale. Quels effets ont les séjours spatiaux sur le corps humain et comment intégrer ces contraintes pour un corps en hibernation ? Par Antoine Beauchamp.

LA METHODE SCIENTIFIQUE - REPORTAGE

7 min

Pour aller plus loin

Retrouvez le thread de l’émission du jour sur le fil twitter de La Méthode Scientifique.

58 min

Les références musicales

Le titre du jour : "Space travel is boring" par Sun Kil Moon

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Olivier Bétard
Réalisation
Mariam Ibrahim
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration
Alexandra Delbot
Collaboration