Dès 1865, Jules Verne imaginait le premier voyage dans l'espace, dans le "wagon-projectile". ©Getty - Bettmann
Dès 1865, Jules Verne imaginait le premier voyage dans l'espace, dans le "wagon-projectile". ©Getty - Bettmann
Dès 1865, Jules Verne imaginait le premier voyage dans l'espace, dans le "wagon-projectile". ©Getty - Bettmann
Publicité
Résumé

La science-fiction est un genre né au début du XXème siècle, à partir d'une poignée d'œuvres fondatrices signées notamment par Edgar Allan Poe, Arthur Conan Doyle, ou encore Kurd Lasswitz. Retour sur les débuts de la science-fiction française, en compagnie de Guy Costes et Fleur Hopkins-Loféron.

avec :

Guy Costes (Ecrivain), Fleur Hopkins (Chercheur en Histoire de l'art).

En savoir plus

Ainsi avons-nous eu, après 6 ans de vendredis dédiés à la science-fiction, cette idée un peu folle : et si nous consacrions une série d’émissions à retracer l’histoire de la science-fiction francophone ? Et si, en plusieurs épisodes, nous examinions comment ce genre, quasiment né en France, qui a rencontré un succès immense jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale, qui a été presque oublié, qui s’est effacé devant la déferlante anglo-saxonne, et qui se bat aujourd’hui pour renaître ? Et si, cette histoire là était encore à compiler, à raconter, à examiner avec les historiennes et les historiens du genre, avec les préfaciers, avec les universitaires et avec les autrices et les auteurs ? Et bien voilà chose faite, premier épisode, des débuts jusqu’à 1950.

"Histoire de la science-fiction francophone, chapitre 1 : les Hypermondes" c’est le programme historique qui est le nôtre pour l’heure qui vient. Bienvenue dans "La Méthode Scientifique" !

Publicité

Et qui d’autre pouvions nous accueillir, pour raconter la naissance du genre, et ses déploiements jusqu’à la moitié du XXème siècle, qui d’autre que Guy Costes, essayiste, co-auteur de l’encyclopédie "Rétroficitions" aux éditions Belles Lettres, et la non moins indispensable, Fleur Hopkins-Loféron, post-doctorante CNRS rattachée au laboratoire "Théorie et histoire des arts et des littératures de la modernité".

Nous dédions par ailleurs cette émission, en particulier, ainsi que les deux autres à venir, au très regretté Joseph Altairac, co-auteur des "Rétrofictions" et historien essentiel de la science-fiction francophone.

Quelques repères historiques

La science-fiction est un genre né au début du XXème siècle. Il émerge notamment au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Russie, mais aussi en France et en Allemagne. De nombreux auteurs contribuent à sa popularisation, comme Edgar Allan Poe, Arthur Conan Doyle ou encore Jules Verne et J.H Rosny Aîné. Avant cela, de multiples ouvrages du XIXème siècle vont tout de même contribué à la naissance d'un nouveau courant de l'anticipation scientifique et des voyages extraordinaires, prémices de la science-fiction…

  • En 1845, l'œuvre “Le Monde tel qu'il sera” d'Emile Souvestre paraît. Dans ce récit, c'est l'histoire d'un homme venu du futur qui entraîne dans son époque un couple du XIXe siècle, qui nous est contée. Le métro, le courrier par pneumatiques, les fiacres volants, sont déjà des ingrédients d'un roman où la société de l'avenir est minutieusement dépeinte mais n'apparaît pas sous un jour particulièrement plaisant.
  • Charles Defontenay viendra également apporter sa pierre à l'édifice avec son roman "Star ou Psi de Cassiopée" en 1854. Le premier space-opéra y sera décrit, où l'on verra évoluer des astronefs antigravitationnels dans un système stellaire triple. Longtemps oublié, ce livre sera redécouvert et réédité en 1949.
  • En 1862, c'est Edmond About, brillant journaliste et écrivain, qui deviendra ensuite académicien français, qui signera "Le cas du M. Guérin". L'histoire étrange d'un homme enceint qui accouchera par césarienne.

Jules Verne, grand admirateur d'Allan Edgar Poe, fera ensuite paraître une trentaine de récits d'hypothèse scientifique, parmi lesquels on peut compter : "De la terre à la lune", "Cinq semaines en ballons" ou encore "Le château de Carpathes". La précision et le sens aigu du découpage animeront ses écrits. D'autres figures, comme Maurice Renard, incontestable écrivain d'anticipation, façonneront ensuite le merveilleux scientifique et le conte à structure savante… qu'on retrouve dans l'effroyable récit "Le docteur Lerne, sous-dieu" paru en 1908, dans lequel un savant se livre à des greffes animales.

Pour aller plus loin

Retrouvez le thread de l’émission du jour sur le fil twitter de La Méthode Scientifique.

59 min
59 min
58 min

Les références musicales

Le générique de début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Production déléguée
Olivier Bétard
Réalisation
Mariam Ibrahim
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration
Amel Boucherka
Collaboration