My Human Kit
My Human Kit
My Human Kit  - My Human Kit
My Human Kit - My Human Kit
My Human Kit - My Human Kit
Publicité
Résumé

Quelles différences y a-t-il entre homme réparé et homme augmenté ? Sommes-nous tous déjà des cyborgs ? L’amélioration de l’homme est-elle le dernier stade de l’évolution avant le post-humain?

avec :

Hugues Aubin (Co-fondateur et co-animateur du LabFab, laboratoire de fabrication numérique), Jean-Michel Besnier (professeur émérite de philosophie à Sorbonne Université.).

En savoir plus

La première prothèse que l’on connaisse à ce jour date de 2600 ans avant notre ère. Il s’agit d’un orteil en bois et en cuir. Aujourd’hui, non seulement les prothèses de toute dernière génération permettent aux gens qui ont perdu un membre de récupérer des sensations de toucher, mais plus encore, grâce à des implants cérébraux, de voir des couleurs invisibles à l’être humain, ou de stimuler, d’améliorer la mémoire, bref, d’augmenter les capacités naturelles de l’être humain.

Interface homme-machine : sommes-nous sur le point d’augmenter les vivants ? C’est le problème que La méthode scientifique va tenter de résoudre dans l’heure qui vient.

Publicité

Et pour évoquer ces perspectives post ou transhumanistes, La Méthode scientifique accueille en studio Jean-Michel Besnier, professeur de philosophie à l’Université Paris IX et membre du Conseil Scientifique de l’IHEST, l’Institut des Hautes Etudes pour la Science et la Technologie. Il vient de publier « Les robots font-ils l’amour » avec Laurent Alexandre, aux éditions Dunod et en duplex depuis Rennes et les locaux de France Bleu Armorique avec Hugues Aubin, co-fondateur du LabFab et coordinateur de My Human Kit, une association rennaise qui vise à développer des prothèses à moindre coût.

Pour commencer, entre la première prothèse d’orteil et les prothèses d’aujourd’hui, la technologie a fait un bond considérable, puisque les prothèses contemporaines permettent non seulement de remplacer un organe ou un membre manquant mais parfois même d’en améliorer le fonctionnement et pourtant, Jean-Michel Besnier écrit dans son livre que « la fusion avec la machine se fait toujours au détriment de l’humain ». Pourquoi ça ?

  • Visionnez le film CNRS Images dont l'archive du jour était tirée : L'homme-machine (2004)
  • La vidéo embarquée de la semaine : Bras de fer (Série : La Boîte noire, 2014)

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Reportage au sein de Wandercraft, par Céline Loozen

5 min

Les références musicales ;

Le titre du jour : "Plus Dur, Meilleur, Plus Rapide, Plus Fort" par La Pompe moderne

Générique du début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Elisabeth Miro
Réalisation
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration