L'Atalante
L'Atalante - CC / Blog de L'Atalante
L'Atalante - CC / Blog de L'Atalante
L'Atalante - CC / Blog de L'Atalante
Publicité

Quelle est l'histoire de la maison d’édition L’Atalante ? Comment a-t-elle évolué depuis 30 ans ? Quels sont ses auteurs-phares ?

Avec
  • Mireille Rivalland Éditrice de la maison d’édition L’Atalante
  • Catherine Dufour Romancière, auteure de science-fiction et ingénieure informatique

Au départ, il y a une petite librairie de 15m², spécialisée dans le cinéma, dans la vieille ville de Nantes. Et puis la librairie devient éditrice. Et du cinéma, passe à l’imaginaire et à la science-fiction, avec d’abord un catalogue étranger dont une prise de guerre qui lui permet de se consolider : Terry Pratchett et sa saga du disque-monde, puis peu à peu des auteurs français, et non des moindres : Pierre Bordage, qui y publie sa trilogie des Guerriers du silence, puis Roland Wagner, Serge Lehman et aujourd’hui Catherine Dufour. En 30 ans, l’Atalante est devenue l’un des piliers de la SF en France. C’est son anniversaire que nous fêtons aujourd’hui.

L’Atalante, 30 ans au compteur : c’est le programme célébratif qui est le nôtre pour l’heure qui vient.

Publicité

Et nous avons le plaisir de célébrer cet anniversaire en compagnie de Mireille Rivalland, directrice littéraire de l’Atalante et une toute nouvelle autrice dans votre collection, Catherine Dufour, « Entends la nuit », son premier roman paru chez L’Atalante en octobre dernier.

Le fil de l'émission

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les références musicales

Le titre du jour : "Everyone says I love you" par The Marx Brothers

Le générique de début : "Music to watch space girls by", par Leonard Nimoy

Le générique de fin : "Says" par Nils Frahm

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Jeanne Hardouin
Collaboration
Olivier Bétard
Réalisation
Natacha Triou
Natacha Triou
Natacha Triou
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration