Le mathématicien français Alexandre Grothendieck (à gauche), Médaille Fields 1966, ici en compagnie de Laurent Schwarz (à droite) à Bure-sur-Yvette dans les années 1960 ©AFP - AFP PHOTO / INSTITUT DES HAUTES ETUDES SCIENTIFIQUES
Le mathématicien français Alexandre Grothendieck (à gauche), Médaille Fields 1966, ici en compagnie de Laurent Schwarz (à droite) à Bure-sur-Yvette dans les années 1960 ©AFP - AFP PHOTO / INSTITUT DES HAUTES ETUDES SCIENTIFIQUES
Le mathématicien français Alexandre Grothendieck (à gauche), Médaille Fields 1966, ici en compagnie de Laurent Schwarz (à droite) à Bure-sur-Yvette dans les années 1960 ©AFP - AFP PHOTO / INSTITUT DES HAUTES ETUDES SCIENTIFIQUES
Publicité
Résumé

Quel est la nature et l’ampleur du legs d’Alexandre Grothendieck (1928-2014) ? C’est le vaste problème que La Méthode scientifique va tenter de résoudre. Portrait d'un génie des mathématiques.

avec :

Anne-Sandrine Paumier (Post-doctorante), Claude Viterbo (Mathématicien, directeur du département de mathématiques de l’École normale supérieure), Pierre Cartier (Mathématicien, directeur de recherche émérite au CNRS, membre associé de l'université Paris Diderot, chercheur à l'Institut des hautes études scientifiques (IHES)).

En savoir plus

"Ce qui était intuitif pour la plupart des mathématiciens ne l’était pas pour lui, et ce qui était intuitif pour lui était incompréhensible pour eux". Voilà qui résume en quelques mots la singularité et le génie d’Alexandre Grothendieck, disparu il y a tout juste deux ans, retiré de la recherche et du monde au début des années 90 pour mener une vie d’ermite, et qui laisse derrière lui des milliers de pages d’archives et d’écrits qui mêlent philosophie, science et poésie.

Pour évoquer cet héritage foisonnant et complexe, La Méthode scientifique a le plaisir d’accueillir Pierre Cartier, mathématicien, professeur émérite à l’École Normale Supérieure et proche de Grothendieck qu’il a côtoyé notamment dans le groupe Bourbaki Claude Viterbo, également mathématicien, directeur du département mathématique de l’ENS et Anne-Sandrine Paumier post-doctorante à l’IHES, l’Institut des Hautes Études Scientifiques.

Publicité

Alexandre Grothendieck était un être à part, autant dans sa vie privée que dans sa carrière de mathématicien. On pourrait dire que le mot iconoclaste a été inventé pour lui.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

  • Visionnez le film dont l'archive du jour était tirée : Alexander Grothendieck : Allons-nous continuer la recherche scientifique? (CERN, 1972)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les référencesmusicales :

Le titre du jour : "PI" par Kate Bush

Générique du début : "Music to watch space girls by" par Leonard Nimoy

Générique de fin : "Bergschrund" par DJ Shadow

Références

L'équipe

Nicolas Martin
Nicolas Martin
Nicolas Martin
Production
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Antoine Beauchamp
Collaboration
Eve Etienne
Collaboration
Elisabeth Miro
Réalisation
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Collaboration
Céline Loozen
Collaboration